Skier à Cauterets, Pyrénées

PYRENEES

Les Pyrénées sont souvent oubliées lorsqu’on parle de montagnes en France. Or, il n’y a pas que les Alpes.
À l’inverse de certains domaines skiables en Savoie, Haute-Savoie et Isère qui ont perdu leur charme, les Pyrénées ont su gardé un aspect sauvage et authentique. Le domaine de Cauterets et son cadre sont là pour le confirmer.
Ces montagnes du Sud Ouest sont plus intimes, moins peuplées, moins envahies de touristes. Il n’est pas rare de regarder au loin depuis un sommet et de se rendre compte que les vallées et montagnes alentours sont quasiment vierges de présence humaine.

Situation géographique

Au cœur de ces sommets authentiques, se trouve la vallée de Cauterets. Le petit village thermal du même nom se trouve à 930 mètres d’altitude. Il a su gardé un charme particulier, certaines belles façades rappellent qu’on est dans une station qui est prisée depuis de nombreuses décennies.

Le domaine skiable

Le domaine skiable est accessible uniquement via le télécabine du Lys. Il vous emmène de 930 à 1850 mètres, points de départ de la station. Une petite promenade d’une dizaine de minutes.
Je ne connaissais pas encore de station de ski uniquement reliée à son domaine par un télécabine. La station perd un peu de son charme, de ne pouvoir revenir ski aux pieds jusqu’au village.

village de cauterets et télécabine au coeur du village

Le télécabine passe au milieu du village de Cauterets… unique lien au domaine skiable.

plan des pistes de Cauterets

Plan des pistes du domaine skiable

 

Le domaine skiable s’étend de 1730 à 2415 mètres, ce qui offre un dénivelé plus que raisonnable (685 m pour être précis).
Le domaine a une particularité originale, il ressemble à un bowl gigantesque. En bon français, c’est un cirque, le Cirque du Lys en l’occurence. Il fait environ 2 kilomètres de large pour 2 kilomètres de terrain vertical.

On voit donc l’ensemble du domaine depuis le pied des pistes. Ce cirque naturel ne compte aucun arbre et il est dominé au Nord par le Soum de Grum à 2657 mètres. C’est donc une belle ambiance haute montagne à laquelle on a droit.

Les possibilités hors-piste

La journée que j’ai choisi pour découvrir la station était un grand jour dans les Pyrénées et en particulier à Cauterets. Car 2.80 m de neige cumulée avaient été mesurés au sommet du domaine. Et la réalité semblait valider cette donnée incroyable. Puisqu’il y avait un bon 80 cm de neige fraîche sur une sous-couche conséquente. Pas de rochers en vue, même en hors piste.

Vue sur des traces de ski hors-piste à Cauterets dans les Pyrénées

Vue sur le bas du domaine et sur des hors-pistes déjà bien traffolés

Vue sur une partie du domaine de Cauterets, Pyrénées

Ambiance haute montagne !

Télésiege et neige fraiche à Cauterets.

Pureté de la neige, avant que tout soit tracé.

Il y a des signes qui ne trompent pas.

Certaines trajectoires de télésièges ont été déblayées du surplus de neige, pour que les sièges ne se retrouvent pas coincés par des congères démesurées.
Autre signe d’un enneigement important, je n’ai pas vu de poteaux encrés au sol pour indiquer le nom des pistes, ici tout est indiqué sur des filets plantés sur la neige… Car on imagine bien qu’un poteau enfoui sous 3 mètres de neige, a peu de chance d’être utile.

Les locaux m’ont même dit que Cauterets bénéficie d’un microclimat étonnant. Le cirque du Lys semble être un piège à neige. Il peut neiger plusieurs dizaines de centimètres dans le cirque et les stations voisines, dans le même temps, ne reçoivent que la moitié voire moins.

Le hors-piste à Cauterets est de grand qualité, si vous vous levez tôt. N’étant pas si éloigné de Tarbes ou Pau, les skieurs de ces villes n’hésitent pas à poser une demi-journée pour venir tracer à la première heure.

Mais il y en a pour tout le monde. Chaque entre piste est extrêmement accessible et sans grand piège. Mais le hors piste qui a retenu le plus mon attention est celui situé à l’extrême droite du domaine. Après avoir pris le télésiège des Crêtes puis celui de Touyarolles, il suffit de se diriger vers la piste de l’Edelweiss et d’enchaîner avec l’Asphodèle. Ce qui totalise 640 m de denivelé hors-piste et poudreux, sans obstacles ou presque. Il faut toujours rester vigilent : barres rocheuses, avalanches. Ce tracé hors-piste est d’ailleurs plutôt exposé aux avalanches avec un versant pentu et exposé aux rayons du soleil dès le matin. À midi, j’ai même pu observer des grosses coulées, sans conséquences, malgré la présence de touristes regardant bêtement la coulée les frôler.

Les pistes de Cauterets

Étant données les conditions du jour, j’ai exploré rapidement les pistes de Cauterets. Elles sont dans l’ensemble plutôt agréables à skier et d’un niveau homogène. Le peu de variété du terrain et de végétation font qu’elles ont toutes un petit air de ressemblance tant par le profil que par le tracé.

vue sur le bas du domaine de Cauterets

Snowpark

Le jour de mon passage, le snowpark n’était clairement pas prêt (la faute aux grosses chutes de neige, c’est normal). Mais il y a une ligne de jibs avec une grosse box Oakley ou encore un wall pour citer les modules les plus originaux.

box sur le snowpark de Cauterets

La box Oakley. Extrait de What’s Your Name.

Pour conclure…

Cauterets a un potentiel hors-piste magnifique pour qui se lève tôt. Les pistes sont de niveau égal et on en fera rapidement le tour en moins d’une journée. Quant au cadre, il est magnifique, les sommets environnants et la configuration du domaine en cirque rendent l’expérience unique. Un seul bémol, pas de retour skis aux pieds jusqu’au village, mais la beauté du cadre et les thermes du village font oubliés tout cela !

En savoir plus sur le site officiel de #Cauterets.

montagne et bergerie à proximité de Cauterets

Vue sur une combe voisine sauvage et reposante.

Situation géographique

Commentaires

Ne manquez rien sur ridepark
Recevez un email régulièrement pour découvrir les nouveaux contenus !
Un email par mois, pas plus...