Comment fonctionnent les chaussettes chauffantes ?

Comment fonctionnent les chaussettes chauffantes ?

visage de Alexis Alexis

Les chaussettes chauffantes pour le ski ou pour d’autres activités fonctionnent toute de la même façon.

Pour maintenir le pied au chaud, il faut produire une énergie qui va être dissipée sous forme de chaleur.
La chaussette chauffante se compose donc de plusieurs éléments :

  • Une source d’énergie : une batterie rechargeable ou des piles
  • Une ou plusieurs résistances ou éléments chauffants qui diffusent de la chaleur aux endroits stratégiques
  • Un textile naturel ou synthétique pour la chaussette
Sommaire
  1. 1. Les différents composants des chaussettes chauffantes
    1. La batterie ou piles
    2. Les éléments chauffants ou résistances
    3. Le câble d’alimentation
    4. Le textile
    5. Pour résumer

Les différents composants des chaussettes chauffantes

La batterie ou piles

La batterie est le composant qui déterminera en grande partie le prix de la paire de chaussettes. Plus la batterie a de l’autonomie, plus son prix sera élevé. Les batteries sont tout de même limitées dans le temps, leur efficacité est nettement décrue après plusieurs centaines d’utilisation. Ça peut paraître beaucoup, mais si vous comptez utiliser vos chaussettes chauffantes tous les jours, elles vous dureront environ 500 jours.

Il n’est pas recommandé de choisir un système de charge à piles, car elles ne proposent pas une autonomie satisfaisante, encore plus par temps froid, c’est-à-dire là où on en a le plus besoin.

Les éléments chauffants ou résistances

Ce sont des fils fins ou des pads en carbone qui dissipent l’énergie transmise par la batterie.

Attention à bien prêter attention à leur emplacement. Les chaussettes chauffantes ne sont pas entièrement chauffantes. Seuls quelques emplacements stratégiques sont réellement chauffés.

Comme les orteils, le talon, le dessus ou le dessous du pied, mais rarement tous ces emplacements à la fois. Il faut donc bien se renseigner et choisir la chaussette adaptée à vos attentes.

À savoir, les fils ou résistances, selon leur épaisseur, peuvent se faire ressentir dans votre chaussure, il est donc important de favoriser des modèles de chaussettes bien conçues avec des passages de fils à des endroits non gênants. Surtout pour la pratique du ski, où les chaussures sont souvent bien serrées.

Le câble d’alimentation

Entre la batterie (ou le boîtier pour les piles) et les éléments chauffants de la chaussette, il est nécessaire d’avoir un câble pour relier les deux composants. Certains câbles sont très longs, d’autres très courts. Cela dépend d’où se trouvera la batterie. En général une petite poche refermable au sommet de la chaussette permet de placer les batteries. Ainsi pas besoin de long fil. Si votre batterie est dans la poche de votre pantalon, alors un fil plus long est nécessaire.

Le textile

Le textile n’est pas réellement important pour des chaussettes chauffantes. Du moment que le modèle est bien étudié et permet aux résistances chauffantes ou aux éléments chauffants de se faire oublier, là est le plus important.

Il est bon de noter que d’une manière générale, les matières synthétiques conservent les mauvaises odeurs, alors que les matières naturelles respirent mieux et ne gardent pas les odeurs.

Pour résumer

Le fonctionnement d’une chaussette chauffante est donc relativement simple. Il impose tout de même un minimum de rigueur lors du lavage et de ne pas oublier de recharger régulièrement les batteries pour ne pas être pris au dépourvu.

Partagez