Le 360

Niveau : Intermédiaire

Type de figure : rotation

Introduction

Le 360, de son nom primitif l’hélicoptère est certainement la figure la plus emblématique du ski freestyle. D’abord par la difficulté de sa réalisation, les débutants risquent de s’y casser les dents avant de pouvoir enfin replaquer leur premier 3-6. Cette figure (comme le 720) demande un déclic, celui de lâcher le mouvement et de ne pas bloquer par appréhension au 180 ou 270 (trois quart de tour). Une fois que le tour complet est réalisé, le skieur devra affiner son impulsion et sa réception pour réaliser le 360 parfait.

C’est une figure de base pour les skieurs expérimentés, qui ouvre à toutes les rotations complexes : 540, 720 et corks.

Une fois le 360 totalement maîtrisé, le rider y rajoutera rapidement des grabs.

Comment réaliser le 360

On peut décomposer le 360 en plusieurs étapes :

1. La prise d’élan : rester le corps face au tremplin, préparer ses appuis en fléchissant les genoux.

2. L’impulsion : juste avant de décoller du tremplin, le skieur prépare son corps pour la rotation à droite ou à gauche, selon la préférence du skieur (la plupart des riders a cependant tendance à tourner naturellement vers la gauche). Le skieur prépare son buste à tourner. L’impulsion est donné juste avant la sortie du kick par un mouvement vertical, en même temps le haut du corps démarre le mouvement de rotation vers la gauche (ou la droite). Pour accentuer le mouvement, le skieur peut préparer ses bras à l’opposer de la rotation, ainsi en déclenchant la rotation, le mouvement sera plus fort et plus rapide.

3. Dans les airs : Le regard du rider va chercher la réception le plus tôt possible tout en continuant le mouvement latéral initié par le haut du corps. Pas d’affolement, les jambes suivront le buste. Il ne faut pas se bloquer par appréhension.

4. Préparation de la réception : Le skieur voit la réception, il peut ralentir la rotation en «ouvrant». C’est à dire en ouvrant les bras, la force centrifuge sera ainsi ralentie.

5. Réception : Préparer la réception en fixant du regard le cap du lieu de la  réception. Une belle réception dans les règles de l’art se fait sur 4 points : les pieds et les bâtons simultanément.

Problèmes rencontrés

Trop de rotation : Si le skieur tourne trop, il faut déclencher une rotation légèrement plus faible ou alors ouvrir plus tôt dans la réception du saut. Ouvrir également les jambes peut aider, mais attention au déséquilibre.

Pas assez de rotation : Il faut être plus tonique dans l’impulsion, et surtout passer la barrière psychologique du 180. Le débutant aura tendance à rester bloqué au 180 par appréhension.

Réception en arrière : On dit qu’il s’agit d’une «réception à cul» ou «réception à dos». L’impulsion ne doit pas seulement initier un mouvement latéral de rotation mais également un mouvement vertical très légèrement vers l’avant, afin de contrer la parabole du tremplin. Si vous rencontrez sans cesse ce type de problème, retravaillez les bases, et notamment la chandelle et le gainage.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous avec un exemple vidéo ou photo si besoin.

Le 360 en images et vidéos

Un 360 décomposé en backcountry

Comment réaliser le 360 selon Greg Guenet

Un etrange switch 360 par Pep Fujas, qui semble irréel…

Ne manquez rien de l'actu freeski sur ridepark.
Recevez un email régulièrement pour découvrir les nouveaux articles.