Quelle est la différence entre ski de fond et ski de randonnée ?

Quelle est la différence entre ski de fond et ski de randonnée ?

visage de Alexis Alexis

Pour faire simple, ces deux skis n’ont pas grand-chose en commun… Hormis glisser sur la neige, la comparaison s’arrête là !

Sommaire
  1. 1. Le ski de randonnée
  2. 2. Le ski de fond
  3. 3. Les différences entre ski de rando et ski de fond

Le ski de randonnée

Le ski de rando se pratique donc avec des skis de randonnée, ces skis et l’équipement complémentaire en font un tout qui ne peut être utilisé que pour cette pratique.

Le ski de rando consiste à gravir des dénivelés conséquents de quelques centaines à plusieurs milliers de mètres de dénivelé positifs. Ceci grâce à des fixations dont le talon est libre (c’est-à-dire non attaché au ski, il y a un débattement au niveau du talon tandis que l’avant du pied reste en contacte avec le ski et sert de pivot).

En plus des fixations de ski de rando, le randonneur s’équipe de peaux de phoque. Ce sont des grandes lamelles collantes qui viennent s’appliquer sous la semelle du ski. Ces peaux sont très rugueuses et permettent au randonneur à ski de gravir tout type de neige (sauf la glace vive), sans glisser.

Une fois la montée achevée, le randonneur retire ses peaux de phoque, ajuste ses fixations pour que le talon soit fixé au ski. La descente s’apparente en tout point à du ski alpin bien classique. Le matériel est légèrement différent, les skis sont plus légers, les fixations sont plus primaires, les chaussures plus spécifiques et plus légères.

Le but du ski de randonnée est de gravir des versants sur lesquels il n’y a pas de piste ou pas d’autres accès en hiver, et de profiter d’une descente sur neige naturelle, non travaillée, loin de la foule (si possible) et certainement sur neige poudreuse.

Le ski de fond

Le ski de fond se pratique avec des skis longs et fins qui ont la particularité d’avoir des écailles sur la semelle. Ces écailles assurent au fondeur de ne pas glisser en arrière lors de la prise d’appui, le ski ne glisse donc que dans un sens.

Le ski de fond se pratique sur des pistes assez plates ou avec un léger dénivelé de quelques dizaines voire centaines de mètres. Les montées sont physiques et se font généralement en suivant des « rails ». Ces rails sont préparés spécialement pour guider les skis des fondeurs. Il est possible de faire du ski de fond sans ces rails, mais c’est un peu plus difficile, les skis ayant tendance à fuir sur les côtés ou a s’entre choquer.

À la descente, il est très difficile de garder le contrôle à partir d’une certaine vitesse puisque les skis de fond n’ont pas de carres et une cambrure prononcée qui rend très difficiles les prises d’angles, et donc les virages. Le skieur a tendance à laisser aller à la descente, mais peut tout de même se freiner grâce à la position de chasse-neige.

Le ski de fond ne se pratique que sur piste préparée ou neige bien tassée. C’est une activité de plat, et d’endurance, ce n’est pas une activité d’exploration.

Les différences entre ski de rando et ski de fond

  • Le ski de rando se pratique sur de grands dénivelés, le ski de fond sur plat ou léger dénivelé
  • Le ski de rando se pratique en hors-piste, le ski de fond sur piste uniquement
  • Le ski de rando permet de descendre comme en ski alpin, le ski de fond est difficile à contrôler à la descente
  • Le ski de rando à des peaux de phoque amovibles, le ski de fond à des écailles sur la semelle.
  • Le ski de rando revêt un aspect exploratoire et aventure, le ski de fond est plus cadré et guidé.

En savoir plus Quelle fixation de rando choisir ?

Partagez