Qu’est-ce qu’un masque photochromique ?

Qu’est-ce qu’un masque photochromique ?

visage de Alexis Alexis

Il s’agit de l’une des dernières innovations dans le petit monde des masques et lunettes de ski. En bref, les masques photochromiques aussi appelés masques à teinte variable s’adaptent aux conditions météo pour permettre au skieur d’avoir une vision optimale en tout temps.

Sommaire
  1. 1. Le masque de ski classique
  2. 2. L’intérêt et les avantages du masque photochromique
  3. 3. Vraie évolution ou simple coup marketing

Le masque de ski classique

Les masques de ski classiques possèdent un écran protégeant des rayonnements dangereux pour les yeux. Le soleil et son rayonnement sont d’autant plus intenses en montagne en raison de la neige qui entoure le skieur.

La neige reflète les rayons, l’exposition aux rayonnements est donc supérieure en montagne sur sol enneigé.

La plupart des masques de ski et des lunettes de ski classiques se contentent d’obscurcir le champ de vision pour protéger du rayonnement excessif. Il est bon de noter que certains masques et lunettes de ski sont polarisés.

Ces derniers limitent grandement les reflets intempestifs, notamment les reflets sur des surfaces réfléchissantes. Typiquement sur l’eau, les vagues, sur des vitres, des miroirs, etc. …

Le masque de ski classique est donc une protection passive contre le soleil. Si le temps est couvert ou sombre, le masque classique risque d’être trop sombre pour de telle condition.

Voici à titre d’indication les catégories de verres existantes. Chaque verre est unique et ne rentre que dans une seule catégorie.

CatégorieConditions météorologiquesAbsorption lumière visible*Teinte
0☁️ Couvert ou nuitentre 0% et 20%transparent/légère
1⛅ Faible luminositéentre 20% et 55%claire
2🌤️ / ☀️ Luminosité moyenneentre 55% et 80%moyenne
3☀️ Forte luminositéentre 80% et 90%foncé
4☀️ Luminosité exceptionnellede 90% à 97%très foncé
Tableau des catégories norme CE – *valeurs approximatives

Bon nombre de skieurs ont un masque pour le beau / très beau temps et un masque pour météo mauvaise ou changeante. C’est là que le masque photochromique peut rentrer en jeu !

L’intérêt et les avantages du masque photochromique

Le masque photochromique est une réelle avancée par rapport aux masques de ski classique et aux masques polarisés.

Le photochromique a la capacité d’évoluer en fonction de la quantité de rayons ultraviolets qui lui est soumise.

S’il fait très beau et donc qu’il y a une quantité importante de rayons UV, l’écran photochromique va progressivement s’obscurcir, afin d’offrir une meilleure protection.

Inversement, si cette quantité d’UV diminue, l’écran retrouvera petit à petit un état clair.

Comment ça marche ?

  • S’il fait très beau (donc beaucoup de rayons UV) : le verre s’assombrit pour mieux protéger
  • S’il fait un temps couvert, sombre (donc peu d’UV) : le verre s’éclaircit pour une meilleure vision

Sans rentrer dans les détails techniques d’une telle technologie, on comprend rapidement pourquoi le masque de ski photochromique présente des avantages.

Il permet au skieur de skier dans toutes les conditions sans avoir à changer de masque ou à subir les conséquences d’un masque trop clair ou trop foncé.

Plus besoin de changer de masque. C’est le masque à tout faire !

Vraie évolution ou simple coup marketing

Le photochromique ou verre à teinte variable est de toute évidence une véritable évolution dans le monde des sports d’hiver.

Il offre une souplesse inégalable et permet de faire face à une grande variété de temps tout en assurant une qualité de vision optimale.

Cependant un verre photochromique n’est pas aussi bon qu’avoir deux verres : un verre dédié au soleil de catégorie 3 ou 4 et un verre dédié au temps sombre, couvert de catégorie 1 ou 2.

Certains masques photochromiques chez certaines marques sont donc des verres 1-3. Allant de catégorie 1 à 3. En complément on peut avoir un verre 4, en cas de très beau temps.

D’autres modèles proposent des verres 2-4. Dans ce cas précis on prendra un verre de catégorie 1 pour le temps couvert.

À vous de voir ce qui vous convient le mieux.

Sa principale force est qu’il remplace deux masques de ski, mais ne les remplace pas aussi bien. C’est un intermédiaire pour qui veut acheter un masque à tout faire et ne pas s’encombrer de devoir changer continuellement de masques au cours d’une journée de ski.

D'autres questions qui pourraient vous intéresser...

Partagez