La descente de la Vallée Blanche, Mont-Blanc

SAVOIE, FRANCE

La Vallée Blanche est un itinéraire hors-piste de haute montagne, qui permet de parcourir à ski sans difficulté, les somptueux paysages du massif du Mont-Blanc. Cependant, l’itinéraire emprunte plusieurs passages sur glacier. Ce qui nécessite un minimum de connaissance du milieu et d’être équipé en cas de problème. Récit de ma descente de la Vallée Blanche dans des conditions agréables et sûres.

La montée

Rendez-vous tôt le matin devant le téléphérique de l’Aiguille du Midi. Comme des centaines d’autres personnes, il faut s’affranchir des 62 euros pour emprunter le téléphérique (ce qui parait dément quand on utilise uniquement l’allé simple pour faire la Vallée Blanche) et ensuite patienter et attendre sa « benne ». Elles sont numérotées, et il faut en général réserver à l’avance pour ne pas attendre des heures une benne disponible.

Le téléphérique de l’Aiguille du Midi est en lui-même une attraction, et quelle attraction ! La montée se fait en deux tronçons, c’est à partir du dernière tronçon que l’on saisit la démesure et la majesté du massif du Mont Blanc.

L’arrivée à 3800 mètres d’altitude met directement dans l’ambiance. On distingue tous les sommets environnants dont le Mont-Blanc évidemment. Si on regarde le glacier du Géant qui s’étend à nos pieds, on distingue les premiers skieurs en train de dévaler les différents itinéraires de la Vallée Blanche.

skieurs vallée blanche, chamonix, mont-blanc

On distingue les premiers skieurs en train de descendre la Vallée Blanche

Après la découverte de l’Aiguille du Midi et de ses multiples installations, il est temps de se préparer. Notre groupe de skieurs a choisi de faire confiance à un guide, pour que tout se déroule dans les meilleures conditions.

Panorama aiguille du midi mont-blanc, chamonix, france, alpes

Vue depuis l’Aiguille du Midi

Équipement nécessaire

Il est nécessaire d’avoir un équipement de base pour la Vallée Blanche car les crevasses, avalanches ou séracs sont potentiellement présents tout au long du parcours.

Un DVA (détecteur de Victime en Avalanche), un baudrier, une longe avec mousqueton positionné en « point haut », une sonde, une pelle. Bref tout le kit pour se débrouiller en cas d’avalanche ou de chute en crevasse.
Le guide dispose d’une corde pour sortir une victime d’une crevasse mais elle est aussi et surtout utile pour l’arrête de départ.

La descente

L’arrête de départ qui relie le l’Aiguille du Midi au départ ski au pied de la vallée blanche est extrêmement vertigineuse et potentiellement mortelle même si les accidents sont rarissimes à cet endroit.

Il s’agit de franchir un passage longeant une crête neigeuse. Le tout étant très bien équipé, avec corde et chemin à niveau de 1 mètre de large. Cependant la chute peut être fatale, il est donc bon de s’encorder à plusieurs. Malgré tout, certains touristes descendent cette difficulté seuls, avec des crampons ou sans aucun équipement… Cela dépend du risque qu’on accepte de prendre.

Après 150 mètres de cheminement on arrive sur une belle et large plateforme qui donne directement sur l’itinéraire de la Vallée Blanche. Les premiers virages sont grandioses, car on est entouré des hauts sommets acérés du Mont-Blanc.

Mont Blanc, skieurs et guide sur le glacier. Vallée Blanche

Le groupe et le guide qui donne des consignes

Une belle ballade très progressive et plutôt reposante malgré l’altitude qui ne nous laisse pas respirer aussi facilement qu’on le voudrait. Vous aurez la possibilité de passer, soit à droite, soit à gauche du Gros Rognon, petit pic planté au milieu (ou presque) du glacier du Géant. En passant à droite vous pourrez emprunter la classique de la Vallée Blanche. À gauche, les pentes semblent un peu plus engagées.

Sous le Rognon, ski hors-piste, mont-blanc, chamonix, vallée blanche

Sous le Rognon

Après 20-30 minutes de descente, on arrive dans un passage un peu plus délicat surplombé par les séracs du Requin à proximité du refuge du même nom. C’est une des parties les plus impressionnantes, car on est amené à skier tout proche des séracs et crevasses. C’est aussi un lieu où il ne faut pas s’attarder, car des séracs en amont peuvent venir jouer les trouble faits.

Les séracs du Géant

Les séracs du Géant

Le passage à ski à proximité des séracs, la seule difficulté de la descente

Le passage à ski à proximité des séracs, la seule difficulté de la descente

Les séracs du Géant vus du bas

Les séracs du Géant vus du bas

Après cette principale difficulté, car la piste est moins large, plus pentue et que les crevasses sont visibles; le terrain s’aplanit grandement et on glisse lentement du glacier du Géant à la Mer de glace à proprement parler.

Cette dernière partie nous permet d’observer combien le glacier a fondu. On distingue également les moraines des différentes langues glaciaires qui se chevauchent. La fin du parcours pour rejoindre les escaliers est plus chaotique car trop peu enneigé. On a du zigzaguer entre des rochers, les ruisseaux en surface et autres flaques de petites ou grandes tailles.

Selon la période où l’on pratique la Vallée Blanche, il est possible d’accéder jusqu’à Chamonix même ski aux pieds.

En l’ayant fait début avril 2017, la quantité de neige était tout juste suffisante pour rejoindre les escaliers. Ensuite il a fallu remonter la bonne centaine (voire plus) de marches. Et avec des skis sur le dos et des chaussures de ski au pied, c’est tout une aventure. De quoi calmer les ardeurs des plus excités.

Ressenti

La Vallée Blanche est donc un itinéraire à faire, pour tout skieur, à la condition qu’il fasse beau. Sinon vous manqueriez ce qui fait tout le charme de ce hors-piste : le paysage spectaculaire.
Soyez sûr cependant, que vous ne serez pas seul à faire la descente. La Vallée Blanche étant extrêmement réputée, il y a peu de chance de se retrouver seul bien longtemps. De plus, ne suivez pas innocemment d’autres skieurs qui sont devant vous. Certains ne sont vraisemblablement pas conscients des risques de crevasse et autre pont de neige. Un guide n’est pas de trop pour profiter au mieux de la descente.

skieur devant seracs du glacier du géant, chamonix, mont-blanc

Photo souvenir à la GoPro

Ne manquez rien de l'actu freeski sur ridepark.
Recevez un email régulièrement pour découvrir les nouveaux articles.

Situation géographique

Ne manquez rien de l'actu freeski sur ridepark
Recevez un email régulièrement pour découvrir les nouveaux contenus !
Un email par mois, pas plus...