Comment s’habiller pour une randonnée ?

Comment s’habiller pour une randonnée ?

Alexis - auteur de l'article
Rédigé par Alexis Blondin
dernière mise à jour le 21 avril 2024

S’habiller pour faire de la randonnée n’est pas toujours simple, avec le temps changeant, les terrains variés et les saisons, il faut être capable de composer avec les aléas et avoir un équipement versatile.

Alexis - auteur sur ridepark
Pour s’habiller pour une randonnée, il faut suivre la règle des 3 couches : une couche de base pour évacuer la transpiration, une couche isolante pour conserver la chaleur et une couche de protection pour se prémunir des intempéries. En plus, il faut être vigilant quant à la météo et adapter son équipement pour l’été (sous-couche manches courtes, couche isolante légère) ou pour l’hiver (sous-couche manches longues, couche isolante type polaire ou duvet). Enfin, il faut aussi apporter avec soit un chapeau adapté, des gants, des chaussettes et éventuellement des bâtons de randonnée.

Voir Sommaire

Comprendre la règle des 3 couches

La règle des trois couches est une règle assez simple de superposition de vêtements. En ayant ni plus ni moins que trois couches distinctes, chacune ayant son rôle, vous allez optimiser votre randonnée et votre confort. Voici donc les trois couches utiles :

La couche de base (évacuation de l’humidité)

La couche de base est la couche la plus proche de votre corps. C’est en général un T-shirt ou un sous-vêtement technique qui permet d’évacuer la transpiration et l’humidité sans pour autant avoir froid ou se sentir mouillé. Il peut donc s’agir d’un T-shirt à manches courtes ou manches longues, ou d’un sous-vêtement technique respirant.

La couche isolante (maintien de la chaleur)

La couche isolante est une couche qui permet de conserver la chaleur. Votre corps émet naturellement de la chaleur et on sait que dans un terrain froid ou humide, il est bon de la conserver. Un pull, une polaire ou une veste de rando légère sont donc tout indiqués pour vous garder au chaud. On essaie en général d’avoir des couches pas trop épaisses, donc cette couche isolante, comme les autres, doit être plutôt légère et facile à manipuler ou enfiler. On évitera donc une grosse doudoune, un peu trop encombrante.

La couche de protection (protection contre les intempéries)

Enfin, la couche numéro 3, alias la couche extérieure, vous permet de vous protéger contre les aléas météorologiques. Concrètement, elle vous protège du vent, de la pluie, de la neige et de toutes les agressions que votre couche isolante seule ne peut pas endiguer. Dans le monde du ski, on appelle ça la hard shell. C’est un peu comme le manteau de marin jaune qui vient protéger des éléments. S’il ne pleut pas ou s’il n’y a pas trop de vent, il n’est pas indispensable de la porter. En revanche, elle doit être à disposition dans votre sac à dos ou attachée à votre taille, si vous préférez.

Schéma qui représente le concept des 3 couches pour ne pas avoir ni trop froid ni trop chaud.

Adapter sa tenue en fonction des conditions climatiques

Il n’existe pas de tenue unique pour faire de la randonnée. Pourquoi ? Eh bien, il n’y a pas de terrain unique ni de météo identique d’une randonnée à l’autre. S’habiller pour une randonnée dans le désert peut s’avérer bien différent que pour une randonnée au Canada sur la côte ouest. Cependant, la règle générale des trois couches reste valable dans la plupart des cas. Nous allons voir comment optimiser sa tenue de randonnée en été, en hiver, en montagne et en milieu humide.

S’habiller pour une randonnée en été

En été, les trois couches sont aussi de mise, mais elles pourront être plus légères. L’idéal est d’avoir une couche extérieure très légère et étanche qui puisse être mise dans le sac facilement. La couche intermédiaire pourra être un peu plus légère qu’en hiver. Quant à la couche respirante, elle doit rester légère, souple et agréable. Il est même recommandé de ne pas prendre une couche respirante à manches longues, mais plutôt à manches courtes. Le pantalon n’est pas nécessairement indispensable, un short peut être suffisant. Vérifiez tout de même la météo avant votre randonnée, car les changements de temps en montagne sont soudains et radicaux. J’ai déjà démarré des randonnées avec 25 degrés et un grand soleil pour les finir sous une averse de neige avec un thermomètre proche de zéro. Autant prévoir plutôt que de se faire surprendre.

Meilleurs sacs à dos de randonnée 2024
Meilleurs sacs à dos de randonnée 2024
  • Sélection des meilleurs sacs à dos de randonnée
  • Comment bien choisir un sac à dos de rando
  • Critères de choix complémentaires

S’habiller pour une randonnée en hiver

Pour la randonnée en hiver, un pantalon solide de randonnée, si possible déperlant, est idéal. Sous ce pantalon, vous pouvez mettre des collants pour le froid, ainsi, vous serez bien protégé à la fois des éclaboussures extérieures et du froid. Si la randonnée risque de se passer sous la neige ou la pluie, vous pouvez opter pour une surépaisseur étanche. Il s’agit d’un sur-pantalon étanche qui doit être léger et que l’on peut transporter dans le sac facilement. On pourra alors le sortir au besoin.

Pour le haut du corps, la règle des trois couches est vivement recommandée. Un bon sous-vêtement technique, comme celui que l’on porte pour le ski à manches longues, est tout indiqué. Ensuite, une polaire ou un pull chaud sont de bonnes options. Enfin, une veste coupe-vent avec capuche est idéale, surtout si les températures annoncées sont très froides ou si la neige ou la pluie risquent de pointer le bout de leur nez durant la rando.

Enfin, au rayon des accessoires, qui n’en sont pas vraiment, des bonnes lunettes de soleil de catégorie 3 ou 4, un bonnet chaud et des gants fins ou épais selon les préférences se révèlent indispensables pour profiter de la rando dans toutes circonstances. Les chaussures de randonnée devront être montantes et étanches pour se protéger de l’humidité et de la neige.

S’habiller pour une randonnée en montagne

Pour s’habiller convenablement pour faire une randonnée en montagne, la technique des trois couches est évidemment la plus recommandée. Que ce soit en hiver ou en été, au printemps ou en automne, vous ne vous tromperez pas. Bien entendu, en fonction des prévisions météo et de la saison, il faudra plus ou moins s’habiller chaudement. Dans tous les cas, il faut une couche extérieure qui soit strictement imperméable, car la pluie d’été ou la neige de janvier vous mouilleront tout autant l’une que l’autre.

Le premier réflexe à avoir avant une randonnée en montagne est de regarder la météo, éventuellement les risques d’avalanche, et de s’habiller en conséquence. La température, la couverture nuageuse et les risques de précipitation sont des éléments clés.

S’habiller pour une randonnée en milieu humide (pluie, forêt tropicale)

En milieu humide, on cherche une très bonne étanchéité plutôt que de la chaleur. Il est donc plus judicieux d’opter pour une couche extérieure de grande qualité qui vous tiendra au sec et, par conséquent, au chaud, peu importe la durée de votre randonnée. Les milieux humides ont souvent des météos très changeantes. Les climats tropicaux ou le climat doux et humide du Canada à l’ouest peuvent vous offrir de grands moments de soleil puis brusquement changer en une précipitation intense. On favorisera dans ce cas une veste étanche et un sur-pantalon étanche. Idéalement, ils seront tous les deux assez légers et compacts pour être mis dans un sac à dos.

Randonnée en toute saison ne demande pas le même équipement.

Choisir les bons matériaux et accessoires

Il est important de choisir des vêtements de qualité et qui soient équipés des bonnes technologies. Qu’ils aient des matériaux adaptés à la discipline, à l’environnement de pratique et au moment de la pratique dans l’année.

Les matériaux adaptés (respirants, imperméables, etc.)

Les matériaux les plus adaptés pour les randonnées peuvent être classés en trois grandes catégories : les matériaux respirants, les matériaux isolants et les matériaux imperméables.

  1. Les matériaux respirants :
    Le polyester, le polyamide ou la laine de mérinos sont de bonnes options pour conserver un bon confort et évacuer la transpiration pendant votre randonnée.
  2. Les matériaux isolants :
    On parle ici de la deuxième couche, celle qui va conserver la chaleur. Le duvet, la laine ou une polaire sont de bons matériaux pour conserver cette chaleur corporelle.
  3. Les matériaux imperméables :
    Le GORE-TEX est certainement la technologie la plus connue. C’est une membrane imperméable qui protège très bien de l’humidité extérieure tout en conservant une certaine respirabilité. Il existe d’autres technologies et d’autres matériaux auprès de certains fabricants qui sont tout autant performants. Ces matériaux et technologies imperméables sont idéaux pour la couche extérieure qui vous protège des intempéries.

Les accessoires indispensables (chapeau, lunettes de soleil, gants)

  1. Chapeau, bonnet ou casquette :
    En fonction de la saison, un bon couvre-chef est de mise ! Que ce soit en hiver ou en été, la casquette peut s’avérer très utile pour se protéger du soleil et des brûlures potentielles. En hiver, le bonnet vous tient chaud et vous évite une trop grande déperdition de chaleur.
  2. Les lunettes de soleil :
    Elles sont très importantes, surtout s’il va faire très beau. La réverbération des rayons sur la neige ou par temps de brouillard est intense. Elle devient même difficile à supporter sans des lunettes de soleil de catégorie 3 ou 4. En été, un grand ciel bleu est tout autant éblouissant.
  3. Les gants :
    Très pratiques en hiver, les gants conservent vos mains et vos doigts et évitent les engelures. En été, des gants fins peuvent être utiles quand le temps est frais. À vous de voir en fonction de vos préférences.
  4. Les chaussettes de randonnée :
    Il est très utile de partir avec de bonnes chaussettes et, si possible, des chaussettes adaptées à votre pratique. Aujourd’hui, il existe beaucoup de chaussettes de randonnée qui sont étudiées et conçues pour la pratique. Elles sont chaudes, respirantes, limitent les ampoules, peuvent être hautes ou basses ; bref, il y en a pour tous les goûts. À vous de bien choisir en fonction de vos préférences et de votre pratique.
  5. Les bâtons de randonnée :
    Ils peuvent s’avérer très utiles avec de lourdes charges et de gros dénivelés. Car ils viennent soulager le poids sur les pieds et offrent deux points d’appui supplémentaires. En hiver aussi, ils présentent de gros avantages. Notamment pour gagner en stabilité, à la condition que les bâtons de randonnée soient adaptés pour la neige avec une large rondelle, qui offre une bonne portance dans la neige. Sinon, vous aurez tendance à vous enfoncer !
  6. Le poncho de pluie :
    Ce n’est pas l’équipement le plus élégant et le plus agréable à porter, mais s’il pleut, vous serez très heureux de l’avoir si votre sac ou votre veste ne sont pas parfaitement étanches. Et même avec un excellent équipement, si votre rando ou votre tek se déroule pendant plusieurs heures sous la pluie, même votre Gore-Tex commencera à prendre l’eau. Donc c’est toujours un plus de glisser un poncho dans le sac. C’est léger, pas cher et utile !
Testez vos connaissances en 3 questions. Prêt ?
Comment s’habiller pour une randonnée

Quelle est la règle fondamentale pour s'habiller pour une randonnée ?

Quelle est la fonction principale de la couche de base dans la tenue de randonnée ?

Contre quoi la couche externe doit-elle vous protéger ?

Questions Réponses sur les vêtements de randonnée

Comment s’habiller pour une randonnée ?

Se préparer pour une randonnée nécessite une attention particulière à s’habiller correctement. La règle des trois couches devrait être suivie : une couche de base pour évacuer la transpiration, une couche isolante pour conserver la chaleur et une couche de protection pour se prémunir des intempéries. L’adaptation de l’équipement en fonction de la météo et de la saison est également cruciale. En été, privilégiez les manches courtes et une couche isolante légère, tandis qu’en hiver, optez pour des manches longues et une couche isolante type polaire ou duvet.

En outre, il est indispensable d’ajouter un chapeau, des gants, des chaussettes et éventuellement des bâtons de randonnée. Les randonnées en montagne ou en milieu humide nécessitent des équipements spécifiques pour offrir la meilleure protection. Pour les matériaux, cherchez ceux qui sont respirants, isolants et imperméables, pour la base, l’isolation et la couverture, respectivement. Enfin, n’oubliez pas les accessoires essentiels tels que chapeau, lunettes de soleil et gants pour une expérience de randonnée sans tracas.

En savoir plus

Où trouver des vêtements de randonnée d’occasion ?

De plus en plus de grandes enseignes et de grands fabricants jouent le jeu de la seconde main et des articles de randonnée d’occasion.

Il y a parfois de bonnes affaires à faire à condition de trouver sa taille ! Parmi les premiers acteurs à se lancer sur ce créneau, il y a Hardloop, un site en ligne reconnu et spécialisé dans l’outdoor. Il y a aussi Decathlon qui propose des articles reconditionnés par leur soin.

Alexis - auteur de l'article
Contenu rédigé par
Alexis Blondin
Rédacteur & Éditeur
Je suis originaire des Alpes, instructeur ski CSIA Niveau 1 et passionné de montagne. J'ai participé à la Coupe de France de ski. Mon expertise s'étend de l'enseignement du ski à l'évaluation de matériel. En savoir plus
La dernière révision de ce contenu date du 21 avril 2024.
Partagez
0