Quel grammage pour une veste polaire ?

Quel grammage pour une veste polaire ?

visage de Alexis Alexis

Il existe plusieurs types de vestes polaires qui conviennent pour différents usages. En montagne, en randonnée, pour skier ou pour se promener. Elles n’offrent pas toutes le même confort ni même la même isolation au froid.

Il est donc important de comprendre quelles sont les différentes vestes polaires disponibles sur le marché et cibler l’usage que vous voulez en faire.

Sommaire
  1. 1. Les différents types de vestes polaires
    1. Les catégories de grammage des polaires
    2. Polaires légères (100g/m²)
    3. Polaires intérmédiaires (200g/m²)
    4. Polaires épaisses (300g/m² ou supérieur)
  2. 2. Grammage en fonction de votre pratique

Les différents types de vestes polaires

La plupart des fabricants de polaires établissent des catégories basées sur une échelle provenant de la marque Polartec. Cette échelle allant de 100 à 300, plus le chiffre est élevé, plus il offre une isolation améliorée.

Les catégories de grammage des polaires

  1. Polaire légère : 100g/m²
  2. Polaire intermédiaire : 200g/m²
  3. Polaire épaisse : 300g/m²

Polaires légères (100g/m²)

Les polaires légères sont fines et légères. Elles sont très confortables et se font oublier facilement par le poids plume et leur grande respirabilité. Mais puisqu’elles sont si légères, elles protègent moins du froid, car la densité du textile n’est pas assez importante.

La polaire légère convient pour des exercices par température moyenne/fraîche, ou en sous-couche sous une veste de ski coupe-vent. Il faut évidemment adapter et estimer de quelle polaire vous aurez besoin en fonction de la météo de la journée. Il est parfois bien difficile de faire le bon choix. Si vous avez tendance à transpirer facilement, optez pour une polaire légère.

Polaires intérmédiaires (200g/m²)

La polaire intermédiaire ou moyenne, est un bon compromis entre légèreté et chaleur. Elle est utilisable dans la plupart des contextes en restant confortable et peut aussi être utilisée en sous-couche sous une veste de ski.

Elle offre donc un bon compromis et permet d’être utilisé dans un grand nombre de situations.

Si vous souhaitez investir uniquement dans un seul type de polaire, c’est certainement celle qu’il vous faut. Car vous pourrez l’utiliser pour différentes activités, tout au long de l’année et pas seulement en montagne, ou en station de ski.

Polaires épaisses (300g/m² ou supérieur)

Les polaires épaisses peuvent être utilisées seules, sans surcouche même par temps froid (mais pas humide).

La polaire épaisse fournit une chaleur sans égale par rapport aux polaires légères et polaires intermédiaires. Attention cependant, cette isolation thermique a un désavantage : la polaire est logiquement plus lourde et moins confortable pour faire des grands mouvements, rapides.

Elle se glissera difficilement sous une veste coupe-vent (type hardshell). Mais cela reste possible.

Grammage en fonction de votre pratique

Si vous allez pratiquer un sport ou une activité qui demande de faire des gestes amples et répétés, il vaut mieux partir sur une polaire légère ou intermédiaire. La polaire épaisse risque de vous encombrer et peut-être même favoriser la transpiration.

La transpiration est absolument à éviter. Effectivement l’humidité accumulée refroidit votre corps, et la polaire perd de tout son intérêt.

Si vous pratiquez un sport avec des phases statiques (comme le ski en télésiège), une polaire intermédiaire semble être le bon choix, à la condition qu’il ne fasse pas trop chaud ou pas trop froid. La météo est un paramètre difficile à estimer, il faut donc constamment rester vigilant. Et si possible changer de polaire en fonction de la température.

Partagez