Comment s’appellent les différentes parties d’un bâton de ski ?

Comment s’appellent les différentes parties d’un bâton de ski ?

visage de Alexis Alexis

Un bâton de ski, cela peut sembler très simple et rudimentaire, un simple bout d’aluminium droit et qui se plante de la neige…

Oui mais en réalité bien de personnes savent comme s’appellent les différents éléments qui composent un bâton. Ils ne sont pas nombreux mais il est toujours bien de savoir bien nommer votre matériel de ski.

Sommaire
  1. 1. La poignée
  2. 2. La dragonne
  3. 3. Le tube
  4. 4. La rondelle
  5. 5. La pointe

La poignée

C’est la partie de votre bâton que vous allez utiliser la plupart du temps. C’est votre point de contact avec le bâton. Il est fait en plastique dur, ou parfois en plastique accompagné de liège pour une bonne préhension, même main nue. Cela peut être utile si on fait du ski de fond, avec des gants fins ou même à main nue.

Les poignées de bâton de ski étaient à l’origine assez simples et complètement symétriques. Aujourd’hui elles sont ergonomiques et épousent bien la forme de la main.

Les poignées ergonomiques sont extrêmement pratiques pour ne pas laisser échapper le bâton, même avec des gros gants ou des moufles.

La dragonne

C’est cette lanière en tissuté très résistant qui est intégrée à la poignée du bâton. On l’utilise en la passant autour de sa paume de main.

Bon nombre de skieurs la saisissent mal.

Elle ne doit pas être mise comme un bracelet, mais elle doit être enfilée en passant la main de haut en bas dans la boucle (formée par la dragonne) posée à l’horizontal. Ensuite on plie son poignet pour se saisir du bâton. La dragonne sera donc entre votre main et le bâton tout en faisant le tour du dos de votre main.

Ainsi enfilée, la dragonne permet d’avoir un excellent touché de neige et même de soulager musculairement les mains et les bras.

La dragonne est aussi utile tout simplement pour ne pas perdre le bâton de ski en neige profonde, lors d’une chute, ou sur le télésiège !

Le tube

C’est la partie cylindrique qui fait la longueur du bâton de ski. Le tube est en principe creux, pour ne pas être trop lourd et offrir une certaine souplesse. Car le tube va être soumis à de nombreuses forces lorsque vous skiez. Il n’est pas rare qu’il fléchisse et parfois se torde. Dans ce cas, il devient difficile de le redresser.

Il est général conçu en aluminium ou dans un alliage léger. Certains bâtons de ski haut de gamme ont un tube en carbone pour une extrême légèreté. Dernièrement, les bâtons en bambou ont fait leur apparition et semblent tout aussi solides que l’aluminium.

La rondelle

La rondelle est le petit disque de plastique qui se situe entre le tube et la pointe. Elle sert à stopper le bâton s’il s’enfonce trop profondément dans la neige. Il est en particulier utile en ski hors-piste et dans la poudreuse.

Si vous comptez faire du ski freeride ou du ski de randonnée, je vous recommande d’opter pour une rondelle plus large, elle vous procurera une meilleure portance en neige profonde. Pratique à la montée comme à la descente !

La pointe

La pointe est la seule partie du bâton qui doit être en contact avec la neige. Elle est dure et résistante, souvent composée d’acier pour être durable. Elle est munie de petites dents ou petits picots qui offrent une adhérence même sur un sol glacé, des rochers ou le goudron.

Partagez