Les meilleurs bâtons de ski

Les meilleurs bâtons de ski

Souvent négligés, les bâtons de ski sont pourtant importants pour pouvoir devenir un skieur performant ou simplement se faire plaisir sur piste ou hors-piste. En snowpark, ils ne sont pas indispensables tandis qu’en ski de randonnée, ils sont tout aussi utiles que les skis.

Sommaire

Sélection de bâtons de ski

Je vous invite à compléter votre recherche d′informations sur les produits présentés.
En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.
Vous pouvez en savoir plus à propos de ridepark.

Bâtons Leki 1

Leki
Un excellent bâton polyvalent proposé par Leki, une marque reconnue dans le milieu du ski. Fait d’aluminium renforcé et disposant d’une poignée profilée qui offre un bon confort et une bonne prise en main. Le gros plus, la possibilité de détacher la dragonne pour une grande souplesse dans l’usage du bâton. Si vous n’avez encore jamais essayé les dragonnes détachables, vous découvrirez une fonctionnalité dont vous ne pourrez plus vous en passer !
Avantages
  • dragonne détachable
Détails
  • Matériau : aluminium haute résistance (TS)
  • Poignée : ergonomique
  • Dragonne : détachable
  • Longueur : taille adulte
Critères
Durabilité
Ergonomie
Design
Rapport qualité/prix
Note 4/5

Bâtons Black Diamond Expedition 3

Black Diamond

Ces bâtons de ski sont orientés vers des pratiques hors-piste, ski de randonnée, ou même randonnée à pied tout simplement. Fait d’aluminium et possédant une zone de grip étendue qui permet de saisir du bâton avec une grande aisance, dans les dévers ou en terrain fortement incliné. Ces bâtons télescopiques se règlent donc facilement et solidement en fonction de votre usage : à la montée, à la descente ou en terrain accidenté.

Avantages
  • idéal pour la randonnée
Détails
  • Matériau : aluminium
  • Poignée : grip étendu
  • Dragonne : fixe
  • Longueur : bâton télescopique
Critères
Durabilité
Ergonomie
Design
Rapport qualité/prix
Note 4.3/5

Bâtons K2 Freeride 18

K2

Des bâtons simples et efficaces orientés freeride / hors-piste surtout grâce à une rondelle de dimension élargie. Les poignées sont profilées pour une excellente prise en main et bien sentir le bâton dans les passages engagés. C’est un bon bâton de ski pour démarrer votre pratique du ski freeride dans les meilleurs conditions ou tout simplement sur piste.

Avantages
  • rondelle élargie pour le freeride
Détails
  • Matériau : aluminium
  • Poignée : profilée
  • Dragonne : fixe et ajustable
  • Longueur : 105 cm
  • Rondelle : 70 mm
Critères
Durabilité
Ergonomie
Design
Rapport qualité/prix
Note 3.3/5

Bâtons Rossignol Carbon 20 Safety

Rossignol

Bâtons en carbone de la marque Rossignol. Il s’agit de bâtons plutôt haut de gamme de par leur composition et leur prix. Effectivement des bâtons en carbone sont nécessairement plus chers que les bâtons classiques en aluminium. Mais ils sont aussi plus fragiles. Il y a donc un compromis à respecter si vous souhaitez investir dans ce type de bâtons. Si vous recherchez la performance dans les moindres détails, c’est un bon choix. Si vous voulez faire du freestyle et sauter des big airs au risque de mal réceptionner, les bâtons en carbone risquent de se briser rapidement.

Avantages
  • ultra léger pour la performance
Inconvénients
  • plus fragile que l'aluminium
Détails
  • Matériau : carbone
  • Poignée : profilée
  • Dragonne : fixe et ajustable
  • Longueur : 110 cm
  • Rondelle : 50 mm
Critères
Durabilité
Ergonomie
Design
Rapport qualité/prix
Note 4.3/5

Tableau comparatif bâtons de ski

Top1234
ModèleBâtons Leki 1Bâtons Black Diamond Expedition 3Bâtons K2 Freeride 18Bâtons Rossignol Carbon 20 Safety
NomBâtons Leki 1Bâtons Black Diamond Expedition 3Bâtons K2 Freeride 18Bâtons Rossignol Carbon 20 Safety
MarqueLEKIBlack DiamondK2Rossignol
Durabilité4/5 4/5 3/5 4/5
Ergonomie4/5 5/5 4/5 5/5
Design4/5 5/5 3/5 5/5
Rapport qualité/prix4/5 3/5 3/5 3/5
Total80/10086/10066/10086/100
Prix€€€€€€€€
Points forts
  • dragonne détachable
  • idéal pour la randonnée
  • rondelle élargie pour le freeride
  • ultra léger pour la performance
Points faibles
  • plus fragile que l'aluminium
Voir prix sur Amazon
Voir prix sur Amazon
Voir prix sur Amazon
Voir prix sur Amazon
Comment bien choisir ?

Conseils pour choisir ses bâtons de ski

Même si l’exercice de choisir des bâtons de ski semble évident, il est souvent sous-estimé voire négligé. En réalité les quelques points clés listés ci-dessous vous guideront vers la paire de skis qui est adaptée à votre profil de skieur.

Longueur

La longueur est sans aucun doute le critère le plus important. Même si cela semble évident, bien choisir la taille impacte directement la façon dont vous allez skier. Trop long, les bâtons vont vous gêner et vont constamment se prendre dans vos skis. Ils pourraient même vous faire tomber.

Trop courts, ils seront inutiles, car vous ne pourrez pas vous en servir pour pousser dessus dans les zones de plat, ou pour prendre appui à chaque virage. Le fameux planté de bâton sera mis à mal !

Pour résumer, même si c’est plus compliqué que ça, votre coude doit être à angle droit lorsque vous saisissez votre bâton à l’envers, et que vous le prenez à la main juste sous la rondelle. C’est un test rapide et facile pour s’assurer qu’ils correspondent bien à votre gabarit.

Poids

Selon le matériau utilisé, le poids du bâton peut fluctuer du simple au double. Par exemple, la fibre de carbone est très légère tandis que l’aluminium est assez lourd en première impression. Le cas des modèles télescopiques peut aussi être problématique niveau poids, notamment à cause du système de serrage / ajustement et du ressort parfois intégré à l’intérieur.

Pour du ski plaisir, un bâton même lourd, se fait vite oublier, même dans le cas de modèles tout en aluminium. Le poids devient important si vous voulez être performant, ou si vous faites du ski de randonnée. En ski de randonnée, chaque gramme devient important. Vous devez porter à la force de vos muscles tout le matériel, et bien sûr les bâtons en font partis, même si on a tendance à l’oublier facilement.

Pour résumer, la question du poids de vos bâtons de ski n’est pas un critère fondamental, sauf si vous cherchez de la performance, si vous faites de la compétition, ou du ski de randonnée. Sur piste, les modèles en aluminium sont suffisants.

Matériau

Le matériau influe sur plusieurs paramètres à la fois : le poids, la solidité, la souplesse et la performance. Il y a une demi-douzaine de matières utilisées pour la construction de bâtons de ski comme l’aluminium, la fibre de verre, la fibre de carbone ou encore le bambou.

Aluminium

C’est le matériau le plus communément utilisé. L’avantage c’est que l’aluminium est résistant, aux chocs, aux coups aux éraflures. Principal désavantage, l’aluminium n’est pas léger.

Il y a cependant différents types d’aluminium ou alliage avec de l’aluminium et qui peuvent alléger les bâtons.

Lorsque des bâtons de ski en aluminium subissent un coup, ils ont tendance à se déformer plutôt qu’à se briser instantanément. C’est souvent pour cette raison que bon nombre d’entre eux, notamment sur le parc locatif, sont légèrement tordus. Il est possible de redresser un bâton en aluminium lorsqu’il est trop tordu. Vous pouvez le faire à la force de vos bras, mais le risque de vouloir le redresser, c’est de le fragiliser en exerçant un trop grand stress. Il pourrait se briser instantanément. Souvent, il est plus sage de conserver le bâton avec sa légère courbure plutôt que de vouloir à tout prix le redresser.

Fibre de carbone

La fibre de carbone est un excellent matériau. Cette fibre a la propriété d’être légère, résistante et elle ne se tord pas. Cependant, mon unique expérience avec des modèles en fibre de carbone n’a pas été concluante. Mes bâtons se sont brisés après quelques jours de ski, certainement à cause de coups répétés, faisant du ski freestyle. Depuis, je n’ai pas réessayé de modèles en fibre de carbone, mais les fabricants assurent que le matériau est plus résistant depuis plusieurs années.

Si vous recherchez de la légèreté et de la performance, c’est certainement un bâton en fibre de carbone que vous devriez envisager.

Bambou

Non, ce n’est pas une blague, le bambou est vraiment utilisé pour faire des bâtons de ski. Et malgré la première impression : c’est du bois ! Ils sont en fait extrêmement résistants. Je connais de très bons skieurs qui ont l’habitude de faire du ski freeride avec des bâtons en bambou. Sauter des barres rocheuses, faire du freestyle, jusqu’ici aucun problème. Le bambou comme l’aluminium a une certaine souplesse, et ne brisera pas immédiatement.

En plus du côté écologique du bambou, le bâton de ski en bambou a un look unique et disons-le, plutôt tendance. Alors pourquoi ne pas tenter l’aventure du bambou ! Ce sont plutôt des marques indépendantes qui proposent ce type de modèles, les grandes marques se cantonnant au classique et éprouvé aluminium pour la plupart de leurs bâtons d’entrée et de moyenne gamme.

Poignée

Il y a différents types de poignées sur les bâtons de ski :

Standard

Elles sont simples et résistantes, avec des extrémités proéminentes, pour que la poignée ne glisse pas entre les mains. Elles jouent le rôle de butée, et sont bien pratiques quand on commence à skier. C’est ce type de poignée, pas vraiment ergonomique, mais pratique qui sont utilisées sur les bâtons de location. Résistante et pratique.

Profilée

Elles ont une forme ergonomique qui épouse la forme de la main et parfois elles ont un « sens ». Il y a une poignée pour la main droite et une poignée pour la main gauche. Vous pourriez les inverser et quand même skier sans difficulté, mais vous devriez sentir une gêne. Leur prise en main est agréable et naturelle. Vous n’avez pas besoin de ce type de poignée si vous êtes débutant, cela ne vous apportera pas grand-chose. Mais si vous recherchez plus de performances, alors c’est une bonne option.

Étendue

Certains modèles ont une zone d’adhérence (aussi appelé grip) étendue. La poignée peut avoir une butée, moins prononcée, puis le grip s’étend sur le bâton pour le recouvrir partiellement. L’avantage principal, c’est qu’on peut s’en saisir en dessous de la poignée, et l’adhérence est excellente. C’est très utile lors des sorties randonnée ou dans des conditions de forte pente ou de fort dévers. Dans un gros dévers, vous pouvez prendre le bâton aval par la poignée et le bâton amont au niveau du grip, ainsi votre bras amont n’est pas tendu vers le haut et ne vous déséquilibre plus.

Matière des poignées

La plupart des poignées de bâtons sont composées de plastique dur ou tendre. Les poignées en plastique dur sont très résistantes mais moins agréables à la prise en main. C’est souvent le type de poignées des bâtons de location. Les plastiques plus tendres sont plus agréables et offrent une meilleure préhension.

Enfin certains bâtons dédiés notamment au ski de randonnée sont faits en partie de liège. Le liège profère une souplesse et une excellente adhérence. Il offre une bonne prise en main, notamment lorsque vous utilisez les bâtons sans gants. Ce qui peut être le cas, en montée en ski de randonnée.

batons de skis et vue sur les poignées et les dragonnes
Poignées et dragonnes de bâtons standards

Dragonne

La dragonne, comme son nom ne l’indique pas, est la lanière qu’on passe autour du poignet afin de bien garder en main votre bâton et de ne pas le perdre trop facilement. La dragonne a donc un rôle simple. Les matériaux qui la composent sont la plupart du temps un maillage en nylon, qui n’a pas dû évoluer depuis des décennies. Et, il n’y a pas vraiment de raison que ça change, car ça marche très bien comme ça.

Par contre, s’il faut attacher de l’importance à un détail, c’est s’assurer que le réglage de la dragonne est facile et rapide. Les dragonnes standards qu’on retrouve sur les modèles d’entrée de gamme et les modèles de location, ont une boucle de réglage en plastique assez basique, qui a tendance à se desserrer un peu trop facilement.

Certains modèles un peu plus perfectionnés proposent des réglages avec scratch ou boucle de réglage plus scratch. La différence ne sera pas énorme car une fois que vous avez trouvé une position confortable avec votre dragonne, vous n’avez plus de raison de la réajuster.

Les dragonnes détachables sont, elles, une alternative intéressante, car elles permettent de se séparer des bâtons rapidement sans avoir à retirer votre main de la dragonne. C’est un système d’ancrage qui permet de clipser et déclipser simplement la dragonne dans la poignée. C’est très simple à utiliser et c’est très confortable. En réalité, c’est très utile pour les skieurs qui s’arrêtent régulièrement et ont besoin de faire des manipulations rapidement sans bâtons, comme les moniteurs de ski ou les pisteurs par exemple. Les dragonnes détachables, pour certaines d’entre elles, peuvent aussi se détacher automatiquement si elles sont soumises à une forte traction. Ça peut vous éviter une blessure notamment si vous skiez en sous-bois ou entre les arbres, et en terrain avalancheux.

Rondelle

La rondelle, c’est ce petit disque de plastique située à quelques centimètres de la pointe du bâton de ski. La rondelle permet au bâton de ne pas s’enfoncer trop profondément dans la neige. Il faut imaginer la rondelle comme un flotteur. Suivant sa taille, elle permet de rester plus ou moins en surface de la neige.

Par exemple les grandes rondelles permettent de faire des bons appuis dans la neige profonde et poudreuse. À l’inverse sur piste, une petite rondelle est largement suffisante, car la neige sur piste est travaillée, damée, compactée.

Pour faire simple, une rondelle de petite taille est idéale pour de la neige compacte ou dure comme sur les pistes de ski. Une rondelle plus large, offrant plus de portance et de flottabilité, est utile en hors-piste et dans la neige poudreuse.

Bâtons télescopiques

Les bâtons télescopiques sont réellement utiles en hors-piste et en ski de randonnée. Car ils ont le principal avantage de pouvoir être réglable rapidement, via un petit système de serrage à mi-hauteur. Ils sont particulièrement appréciés pour la randonnée. On va préférer ajuster la longueur pour avoir une grande foulée à la montée, et avoir des bâtons plus courts à la descente si la neige est profonde. Autre avantage, si vous évoluez dans un dévers de plusieurs centaines de mètres à la montée, vous pouvez régler vos bâtons différemment pour mieux épouser le terrain et moins ressentir de déséquilibre en plantant le bâton en amont comme en aval. Pour les dévers, les bâtons avec grip étendu sont aussi très pratiques pour pouvoir se saisir des bâtons à différentes hauteurs sans avoir à les réajuster.

Type de pratique

Suivant votre pratique principale, vous pouvez orienter votre choix vers des bâtons aux caractéristiques spécifiques.

Sur piste

On va dire que c’est la pratique standard du ski, dans ce cas-là vous n’avez pas besoin de bâtons spécifiques. Des bâtons en aluminium, de longueur standard et avec une rondelle de petite taille sont recommandés. Vous ne recherchez pas la performance, mais le plaisir et de la stabilité.

Hors-piste, freeride

Pour le ski en hors-piste, des bâtons solides, pas trop longs pour pouvoir être maniables et ne pas vous gêner dans des virages en neige profonde sont recommandés. Des dragonnes détachables peuvent être une bonne option, si ces dragonnes se détachent sous forte pression. Par conséquent, si vous êtes pris dans une coulée de neige, les bâtons se détacheront et vous serez libre d’utiliser autant que possible vos bras. De même, si vous skiez dans un secteur boisé et que vous accrochez par mégarde des branches, la dragonne se détachera et vous évitera une potentielle blessure.

Ski de randonnée

En rando, des bâtons télescopiques sont un must ! Avec un grip étendu pour pouvoir les utiliser facilement à différente hauteur, ce qui est assez pratique en dévers. En plus de cela, des bâtons légers, en fibre de carbone, vous libéreront de quelques grammes précieux, quand il s’agit de les monter à la force de vos muscles.

Ski freestyle, snowpark

En ski freestyle, les bâtons jouent un rôle très secondaire, et parfois parasite. Certains freestylers se passent même complètement de leurs bâtons pour faire des figures. C’est compréhensible lorsque les skieurs font des grabs, la main est libérée et peut plus facilement attraper les skis. Lorsque les freestylers ont des bâtons, ils sont en général courts voire très courts.

En résumé, pour faire le bon choix

Pour résumer, pour bien choisir vos bâtons de ski :

  1. longueur de bâton adaptée à votre gabarit
  2. matériau résistant comme l’aluminium ou léger comme la fibre de carbone
  3. poignée basique ou profilé pour plus de performance
  4. dragonne standard suffisante sur piste ou détachable pour gagner du temps ou en hors-piste
  5. rondelle large pour le hors-piste et neige profonde, petite pour la piste
Questions fréquemment posées

Vos questions sur les bâtons de ski

Comment choisir la taille de ses bâtons de ski ?

La taille des bâtons de ski est directement liée à votre taille, tout simplement. Attention cependant, en fonction de votre pratique, sur piste, freestyle, freeride, les longueurs peuvent varier. Les indications données ci-dessous sont pour une pratique classique de ski sur piste.

Taille skieur en cmLongueur bâton en cm
115-12580-95
130-145100
145-155105
155-165110
165-175115-120
175-185130
190-200135
200 +140

À quoi servent les bâtons de ski ?

Les bâtons de ski servent à déclencher votre virage en engageant un mouvement du haut de votre corps. Une fois le planter de bâton effectué vous pouvez déclencher le virage en mettant en appui la carre intérieure du ski aval.

Il ne faut pas utiliser les bâtons en appuyant dessus. Il faut imaginer les bâtons comme le prolongement de votre bras et qui vous permet de garder votre corps en avant, ce qui est important pour garder contrôle de votre direction et de votre vitesse.

Comment choisir la taille de ses bâtons de ski ?

Pour savoir si des bâtons de ski sont à votre taille, il faut saisir le bâton à l’envers, juste en dessous de la rondelle. Si votre bras forme un angle d’environ 90 degrés (au niveau du coude), alors les skis sont à votre taille.

Pour le ski freestyle, les skieurs préfèrent des bâtons plus courts car ils sont moins gênants, notamment en réception de saut. Et en ski freestyle l’usage des bâtons n’est pas aussi important que pour les autres disciplines.

Quelles sont les différentes parties d’un bâton de ski ?

Un bâton de ski se compose de 5 parties bien distinctes :

  • La dragonne :
    C’est une lanière qui se passe autour du poignet et qui permet de ne pas perdre le bâton par mégarde. Il permet de bien saisir la poignée du bâton et de le garder fermement en main sans pour autant exercer de forte pression musculaire.
  • La poignée :
    Qui permet de saisir du bâton. La poignée est en général ergonomique, en plastique ou en matière adhérente.
  • Le bâton ou la tige :
    C’est le tube de métal (ou bambou) qui compose l’essentiel du bâton.
  • La rondelle :
    C’est une rondelle de plastique qui se situe au bas du bâton. Elle permet au bâton de ne pas s’enfoncer trop profondément dans la neige. Il en existe plusieurs tailles.
  • Le pic :
    C’est l’extrémité qui vient se planter dans la neige et qui est composé d’un pic principal ou de plusieurs petits picots adhérents.

Pourquoi certains bâtons de ski sont tordus ?

Les bâtons tordus sont en fait utile pour les skieurs de slalom ou géant qui recherchent la vitesse est la performance. Ils offrent également un certain aérodynamisme. On ne parle de bâtons tordus, mais plutôt de bâtons profilés ou de bâtons courbés. Leur forme leur permet d’être plus faciles à maintenir en position de schuss qui est une position de recherche de vitesse.