Les meilleurs masques de ski en 2021

Les meilleurs masques de ski en 2021

Vous recherchez un masque de ski et vous êtes un peu perdus face à l’océan de choix ? Ne vous en faites pas, je vais vous guider. Les modèles de masques varient d’une marque à l’autre et d’une gamme à l’autre par les matériaux utilisés et les technologies propriétaires déployées. En optant pour des grandes marques, vous bénéficierez d’un savoir-faire et de technologies à la pointe. Mais ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas considérer les masques de petites marques, surtout si c’est pour un séjour de courte durée à la montagne.

Sommaire

Les meilleurs masques de ski

Je vous invite à compléter votre recherche d′informations sur les produits présentés.
En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.
Vous pouvez en savoir plus à propos de ridepark.

Le meilleur masque

Flight Deck Xm

Ce masque embarque un verre Prizm, technologie de Oakley qui a de bonnes performances par tout type de temps. Prizm tant à augmenter les contrastes, un peu comme si vous aviez une vision HDR. Ce masque permet de loger des lunettes de vue à la condition que vous choisissiez une taille adaptée à votre morphologie. Certainement un des meilleurs rapport qualité prix du moment !
Avantages
  • masque sphérique, large vision
  • écran tout temps versatile
  • Technologie Prizm
  • masque mixte
Inconvénients
  • se raye facilement, attention !
Détails
  • cadre plastique
  • verre Prizm
Critères
Confort
Style
Monture
Bandeau
Durabilité
Rapport qualité/prix
Note 4/5

Masque de ski double lentille UV400

Masque d’entrée de gamme qui répondra aux exigences des skieurs occasionnels. Pas de technologie de pointe mais un verre protecteur de qualité (UV400), une bonne ventilation, et surtout des écrans magnétiques qui se montent et remplacent facilement. Double lentille qui réduit la formation de buée.

Avantages
  • Bonne protection UV
  • verre magnétique facile à changer
  • verre sphérique pour un large champ de vision
Inconvénients
  • durabilité à voir
Détails
  • double lentille
  • uv400
  • monture en plastique
Critères
Confort
Style
Monture
Bandeau
Durabilité
Rapport qualité/prix
Note 3.5/5

Ison Xcl

Voici une marque française de masque de ski qui tire son épingle du jeu ! De la qualité à prix raisonnable. Une bonne raison pour s’y attarder. Un design unique et propriétaire avec cette monture extra-fine qui reste très discrète est offre un grand champ de vision vertical et latéral. Pour parfait ce confort visuel, la lentille est sphérique. Julbo est une marque de qualité et résistante, plus que les masques entrée de gamme ou sans marque.

Avantages
  • conception française !
  • cadre très fin pour une vision inégalée
  • ventilation efficace
  • design unique
Inconvénients
  • pas trouvé !
Critères
Confort
Style
Monture
Bandeau
Durabilité
Rapport qualité/prix
Note 3.5/5

XView

Même si ce modèle n’est pas compatible avec des lunettes de vue, il a beaucoup d’atouts ! Excellente ventilation pour moins de buée, un verre multi couche pour diminuer la fatigue oculaire, une monture extra-fine pour augmenter le champ de vision. Voici les points forts du XView de Salomon. Tout ceci pour un masque qui rentre dans un budget raisonnable, vu la qualité et le savoir-faire de la marque.

Avantages
  • masque sphérique
  • frameless (ou presque)
  • ventilation efficace
Inconvénients
Critères
Confort
Style
Monture
Bandeau
Durabilité
Rapport qualité/prix
Note 3.8/5

Tableau des meilleurs masques de ski

Top1234
ModèleFlight Deck XmMasque de ski double lentille UV400Ison XclXView
NomFlight Deck XmMasque de ski double lentille UV400Ison XclXView
MarqueOakleySKEYJulboSALOMON
Confort4/5 4/5 4/5 4/5
Style4/5 4/5 4/5 4/5
Monture5/5 3/5 4/5 4/5
Bandeau3/5 2/5 3/5 3/5
Durabilité5/5 3/5 3/5 4/5
Rapport qualité/prix3/5 5/5 3/5 4/5
Total80/10070/10070/10076/100
Prix€€€€€€€
Points forts
  • masque sphérique, large vision
  • écran tout temps versatile
  • Technologie Prizm
  • masque mixte
  • Bonne protection UV
  • verre magnétique facile à changer
  • verre sphérique pour un large champ de vision
  • conception française !
  • cadre très fin pour une vision inégalée
  • ventilation efficace
  • design unique
  • masque sphérique
  • frameless (ou presque)
  • ventilation efficace
Points faibles
  • se raye facilement, attention !
  • durabilité à voir
  • pas trouvé !
  • n'accepte pas de lunettes de vue
Voir prix sur Amazon
Voir prix sur Amazon
Voir prix sur Amazon
Voir prix sur Amazon

Lorsque les conditions météo ne sont pas stables : brouillard, vent fort, bourrasque de neige, jour blanc, alors la vision devient encore plus importante. Votre masque doit faciliter votre expérience, s’il y a de la buée ou du givre qui se forment sur l’écran, il sera difficile de vous diriger à bon port. Privilégiez un masque bien ventilé et nettoyez le régulièrement.

Photochromique
Un verre photochromique fonce lorsqu'il est exposé à la lumière du soleil. Plus la quantité d'UV est grande, plus le verre devient foncé pour mieux protéger vos yeux des rayons. Si la lumière est très faible, le verre photochromique peut devenir extrêmement clair. Le gros avantage d'un verre photochromique est que vous n'avez plus besoin de changer de masque ou de verre. Un seul verre photochromique s'adaptera à une grande variété de conditions météorologiques et lumineuses.
Comment bien choisir ?

Comment choisir un masque de ski ?

005-brightness

Indice de protection UV

La protection contre les rayons UV est très importante lorsque vous skiez. Votre masque se doit de vous protéger à 100% contre ces rayons. De plus en altitude, et avec la réverbération de ces rayons sur la neige, il est encore plus important de porter un masque de ski de qualité.

Il existe 4 catégories de verres filtrant la lumière selon différentes intensités.

  • Catégorie 1 : pour le mauvais temps, faible luminosité, éventuellement tombée de la nuit. La lumière est très peu filtrée.
  • Catégorie 2 : pour luminosité moyenne, pour temps variable, par exemple.
  • Catégorie 3 : pour un temps lumineux.
  • Catégorie 4 : pour un soleil intense, filtre la lumière au moins de 90%.

Voir le tableau complet des catégories de verres solaires plus bas.

058-technology

Forme de l’écran

Il y a deux types d’écran, l’écran cylindrique et l’écran sphérique. L’avantage de l’écran sphérique est qu’il offre un meilleur champ de vision.

016-glasses

Compatibilité lunettes de vue

Si vous avez besoin de lunettes de vue, vous devez rechercher un masque de ski dont la monture permet d’y glisser vos lunettes de vue. En général, cette possibilité est mise en avant par le constructeur.

Lire aussi | Les meilleures lunettes de ski en 2021

069-forward

Changement de verre

Il est important de pouvoir changer de verre sur votre monture de masque de ski. Certains modèles bas de gamme n’offrent pas cette possibilité. Ou tout simplement, n’offre pas de verres alternatifs adaptés à votre monture. Assurez-vous bien que votre masque pas accueillir facilement un nouveau verre, observez également la facilité (ou non) de changement de verre. Certains modèles magnétiques permettent un changement très rapide.

055-maps

Ventilation

Une bonne ventilation dans votre masque de ski évitera la formation de buée. C’est l’un des pires ennemis du skieur, ne plus y voir à cause de la condensation à l’intérieur du masque. Certains modèles proposent des systèmes d’aération plus élaborés et plus efficaces. Si vous avez tendance à transpirer, choisissez un masque avec une ventilation de qualité.

028-feather

Confort

Tous les masques n’offrent pas un confort équivalent. Il faut s’assurer que la mousse entre la monture rigide et votre peau soit suffisamment épaisse et que la forme du masque s’ajuste bien à la forme de votre visage. Il y a des masques à double densité de mousse, c’est-à-dire deux épaisseurs collées l’une à l’autre pour être plus épais. Et il y a les masques à triple densité, qui offrent naturellement un confort encore plus élevé. La rigidité de la monture du masque ne vous fera plus mal à la peau, réduira les irritations et en cas de choc sur le masque de ski, absorbera davantage la secousse.

Enfin, assurez-vous de choisir la bonne taille de masque !

013-sunglasses

Design

C’est peut-être le critère le plus subjectif, mais après tout, une fois que vous avez un masque de ski, on ne voit plus que ça sur votre visage. Autant opter pour un masque qui vous plaît et que vous porterez volontiers !

Les dernières tendances sont aux masques dits « frameless« , ça veut dire que la bordure en plastique autour de l’écran est invisible. Ce n’est pas seulement esthétique, ces masques offrent un plus grand champ de vision, et lorsqu’ils sont frameless, cela signifie généralement, qu’il y a un système d’attache de l’écran rapide et clipsable. À voir au cas par cas tout de même.

Questions fréquemment posées

Toutes vos questions sur les masques de ski

A-t-on vraiment besoin d’un masque de ski pour skier ?

Non, vous pouvez tout à fait avoir des lunettes de soleil, du moment qu’elle vous protège des rayons UV. Sachez que les lunettes de soleil ne vous protégeront pas de la réverbération. C’est-à-dire les rayons du soleil qui sont envoyés par la neige elle-même. Deuxième désavantage des lunettes de soleil, elles laissent évidemment passer le vent et l’air, ce qui à grande vitesse risque de faire pleurer vos yeux. Pas vraiment agréable !

Par grand froid, un masque à l’avantage de vous protéger la peau et les yeux, alors que les lunettes de soleil n’y feront pas grand-chose.

Enfin skier sans lunettes ou masques est vraiment une mauvaise idée, entre l’air froid, et la réverbération des rayons sur la neige, vous allez être ébloui et vous n’y verrez pas grand-chose.

Quelles sont les différentes catégories de protection pour les masques de skis ?

Les catégories de verres solaires

Les verres solaires respectent une classification par catégorie de protection élaborée au sein de l'Europe (norme CE). Il existe 5 catégories allant de zéro (la plus tolérante) à 4 (la plus protectrice).

CatégorieConditions météorologiquesAbsorption lumière visible*Teinte
0☁️ Couvert ou nuitentre 0% et 20%transparent/légère
1⛅ Faible luminositéentre 20% et 55%claire
2🌤️ / ☀️ Luminosité moyenneentre 55% et 80%moyenne
3☀️ Forte luminositéentre 80% et 90%foncé
4☀️ Luminosité exceptionnellede 90% à 97%très foncé
Tableau des catégories norme CE - *valeurs approximatives

Est-ce que les masques de ski sont polarisés ?

Tous les masques de ski ne sont pas polarisés. Tous les constructeurs ont des technologies plus ou moins différentes qui vous garantissent des protections variées. Il y a même des verres photochromiques. Vous pouvez retrouver plus d’information en bas de page.

Est-ce que les masques de ski sont unisexes ?

Les masques de ski peuvent être unisexes, mais il y a aussi des masques de ski pour femmes et des masques de ski pour homme. La différence relève souvent plus du design, des couleurs, et de la forme plus que d’une réelle différence morphologique.

Peut-on mettre des lunettes de vue dans un masque de ski ?

Oui, il est possible de mettre des lunettes de vue dans un masque de ski. Avant d’acheter votre masque de ski, veuillez vous assurer que la monture est bien compatible avec des lunettes de vue. Cette possibilité est en général mise en avant par le constructeur.

Pourquoi le masque de ski s’embue ?

Le masque de ski s’embue car de l’air chaud et humide vient se piéger à l’intérieur de la monture. Pendant que, à l’extérieur de votre masque la température reste très basse. Cette différence de température produit de la buée.

Cet air chaud provient de votre propre transpiration ou bien de votre respiration qui, en s’élevant, passe à travers la ventilation de votre masque et vient échauffer l’espace entre vos yeux et le verre du masque.

Comment éviter d’avoir de la buée dans le masque de ski ?

Pour éviter d’avoir de la buée dans votre masque de ski, il est nécessaire de faire passer de l’air frais. Vous pouvez le faire lorsque vous montez en télésiège, ou bien lorsque vous descendez à ski sur un terrain facile. Laissez passer un filet d’air pendant quelques secondes et la buée devrait progressivement disparaître.

Comment nettoyer un masque de ski ?

Pour nettoyer un masque de ski, utilisez uniquement le chiffon fourni par le fabricant. Vous pouvez essayer avec d’autres types d’essuie-tout, mais attention à ne pas rayer ni l’intérieur ni l’extérieur de votre verre. Une petite rayure n’est certes pas très grave, mais elle peut s’aggraver. Une grosse rayure risque d’être visible dans votre champ de vision.

Où peut-on louer un masque de ski ?

Certains magasins de ski assurent la location de masque de ski. Mais ce n’est pas monnaie courante. Il est peut-être préférable de vous en assurer avant votre journée de ski.

Quel masque de ski acheter en condition de faible éclairage ?

En condition de faible éclairage, il faut opter pour un masque de ski de catégorie 1 éventuellement catégorie 2. L’atteinte du verre est-elle aussi importante, vous pouvez essayer du jaune qui renforce les contrastes, attention si le soleil sort, vous allez souffrir avec ce type de verre !

Si vous voulez skier de nuit, il est même possible de prendre un verre transparent sans teinte, catégorie 0. Pas de filtrage de lumière, ni de rayons UV, mais une protection contre le froid et le vent uniquement.

Pourquoi les masques de ski peuvent être si chers ?

Certains masques de ski de haute qualité en barque de technologie breveté pour vous permettre de profiter de contraste exceptionnel tout en protégeant vos yeux. Cette recherche d’une grande précision et d’une grande protection peut prendre plusieurs années afin d’être développée.

Les masques de ski sans marque ou bas de gamme ne proposent que très rarement des technologies de pointe pour vos verres.

Quels verres acheter avec un masque de ski ?

Idéalement lorsque vous achetez un masque de ski, essayer de prendre un verre complémentaire avec celui livré avec la monture. Par exemple, si votre masque a un verre soleil (catégorie 3 ou 4), investir dans un verre pour temps variable ou faible luminosité est parfait (catégorie 1 ou 2).

Vaut-il mieux acheter des lunettes de soleil ou un masque de ski ?

S’il fallait prendre une décision, il est plus sage d’acheter un masque de ski que des lunettes de soleil. Le masque de ski vous assure de pouvoir ce qui est dans toutes les conditions avec un bon confort.

Les lunettes de soleil sont recommandables uniquement lorsque le temps est ensoleillé, pas trop froid et sec.

Vaut-il mieux un masque de ski ou un casque avec visière ?

Un casque avec visière a l’avantage d’offrir un champ de vision extra-large. Puisque la visière est bien plus grande que la dimension d’un verre de masque de ski standard. L’inconvénient, c’est que vous ne pourrez pas porter uniquement votre visière sans le casque.

Enfin, l’esthétique d’un casque à visière est sujette à débat ! Les goûts et les couleurs !

Quelles sont les meilleures marques de masque de ski ?

Il y a beaucoup de bonnes marques de masque de ski. La plus célèbre est sans doute Oakley, marque haut de gamme de lunettes et de masque américaine.

En France, Julbo est une marque de confiance, les lunettes et masques sont conçus localement. Alors si vous voulez encourager le made in France, vous savez quoi faire !

Quelle couleur d’écran pour mon masque de ski ?

Par couleur d’écran on entend teinte d’écran. Les teintes vives comme l’orange, le jaune ou le rose permet d’accentuer la perception du relief. Toutes les personnes ne perçoivent pas le même avantage de ces teintes de verre. N’y attribuez pas plus d’importance que nécessaire.

Certains verres « effet miroir », ont la particularité de renvoyer au maximum les rayons pour augmenter la protection de vos yeux.

Qu’est-ce qu’un masque photochromique ?

Un masque photo chromique a l’avantage de s’ajuster et en fonction de la quantité de lumière dans votre environnement. Plus sombre lorsqu’il y a beaucoup de lumière et plus clair lorsque le temps est sombre. Cependant cette technologie ne remplace pas deux verres de catégorie 1 et catégorie 4. L’avantage, vous ne jonglerez plus entre vos différents écrans.

Quel masque de ski pour les jours blancs ?

Le jour blanc se produit quand la couverture nuageuse est très épaisse et les rayons du soleil sont tellement atténués qu’ils se diffusent de manière extrêmement homogène. À tel point que les ombres ne se projettent pas et donc tout semble plat autour de soi. Le relief n’est plus marqué. Et il n’est pas rare de se faire surprendre par des bosses alors qu’on croit la piste plate. Dans ces conditions peu évidentes, il est recommandé d’utiliser un masque à forte luminosité de catégorie 2, voire de catégorie 1. Plus la catégorie se rapproche de zéro, moins le verre filtre et assombrit. Par exemple, un écran de catégorie zéro est utilisé généralement uniquement la nuit, car il ne filtre rien, à l’inverse à un verre de catégorie 4 est recommandé lorsque le soleil est très fort.

Il est aussi préférable d’opter pour des verres teintés. Ce filtre de couleur augmente le contraste et détache le relief bien mieux qu’un filtre de couleur neutre ou foncé. Le filtre de couleur jaune (ces masques ont l’air jaune fluo) est très bon. Personnellement je l’apprécie pour ces conditions. Mais suivant vos préférences et votre sensibilité, il peut éblouir… Au-delà du filtre jaune, le filtre rose et le filtre orange sont également efficaces pour le jour blanc. Comme toujours il est préférable d’essayer avant d’acheter.

Qu’est-ce qu’un masque polarisé ?

Un verre polarisé reçoit un traitement spécial permettant de diminuer grandement le risque d’éblouissement. Très pratique et très efficace par très beau temps.

un skieur avec un masque de ski et une capuche à poil.