Les meilleurs casques de ski en 2022

Les meilleurs casques de ski en 2022

Le casque de ski est certainement l’un des équipements les plus importants de votre panoplie de skieur. Il vous protège et vous permet de skier de façon beaucoup plus sereine. On est jamais à l’abri d’un imprévu, une chute sur du verglas, ou même, plus rageant, un autre skieur qui vous rentre dedans. Que vous soyez débutant ou pratiquant régulier, il n’y a pas de question à se poser : un casque est indispensable. Que vous soyez à la recherche d’un casque pour la première fois ou pour remplacer votre vieux casque, le choix est suffisamment vaste et à des prix variés. Qui plus est, les dernières avancées technologiques permettent de profiter de casque assurant une grande sécurité tout en restant léger et confortable.

Avant d’acheter un casque, vérifiez toujours s’il respecte les normes de sécurité en vigueur dans votre pays. Afin de vous garantir une qualité et une protection à niveau.

Sommaire

Sélection des meilleurs casques de ski

Je vous invite à compléter votre recherche d′informations sur les produits présentés.
En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.
Vous pouvez en savoir plus à propos de ridepark.

Mon favori

600 visor

Uvex
Uvex est une marque reconnue du milieu du ski. Il propose ici un casque de bonne facture avec une bonne ventilation et une visière étendue. Il y a même la possibilité de régler en hauteur le casque grâce au système Uvex 3D IAS.
Avantages
  • visière catégorie 2
  • matériaux de qualité
  • ventilation ajustable
  • choix de couleur
Critères
Confort
Durabilité
Aération
Ergonomie
Rapport qualité/prix
Note 3.6/5

Legend

Uvex

Un excellent casque de ski a un bon prix par une grande marque. Des matériaux de qualité et une grande palette de couleur. Voilà qui devrait vous convaincre, ce casque est idéal pour les skieurs réguliers qui recherchent un bon compromis entre prix et durabilité.

 

Avantages
  • mentonière ajustable avec finesse
  • palette de couleurs étendue
  • rapport qualité/prix
Inconvénients
  • pas de visière intégrée
Critères
Confort
Durabilité
Aération
Ergonomie
Rapport qualité/prix
Note 4/5

Casque femme Spell Helmet

Salomon

Modèle de casque pour femme de chez Salomon qui va droit à l’essentiel pour un prix maîtrisé. Il sera suffisant si vous skiez environ 10-20 journées de ski par saison. Il remplit tous les critères de base : résistance, ventilation, confort.
À noter, les oreillettes sont compatibles avec un système audio.

Avantages
  • basique et efficace
  • prix maîtrisé
  • oreillettes compatibles son 3D
  • design épuré
Critères
Confort
Durabilité
Aération
Ergonomie
Rapport qualité/prix
Note 3.2/5

Dusk

Cébé

Voilà un casque qui ne va pas à la recherche des petites options gadget. Cébé propose donc un casque de ski simple et épuré avec une petite visière pratique pour placer son masque de ski juste en dessous et le garder bien en place. L’ajustement de la mentonière risque d’être un peu trop simple, une fois le bon réglage trouvé, il est bon de ne pas le modifier !

Avantages
  • design simple
  • prix bas
  • doublure intérieure confortable
Inconvénients
  • mentonière pas facile à ajuster
Critères
Confort
Durabilité
Aération
Ergonomie
Rapport qualité/prix
Note 4/5

Top1234
Modèle600 visorLegendCasque femme Spell HelmetDusk
Nom600 visorLegendCasque femme Spell HelmetDusk
MarqueuvexuvexSALOMONCébé
Confort4/5 4/5 3/5 4/5
Durabilité3/5 4/5 4/5 4/5
Aération4/5 5/5 2/5 4/5
Ergonomie3/5 3/5 3/5 4/5
Rapport qualité/prix4/5 4/5 4/5 4/5
Total72/10080/10064/10080/100
Prix€€€€€€€€€€€
Points forts
  • visière catégorie 2
  • matériaux de qualité
  • ventilation ajustable
  • choix de couleur
  • mentonière ajustable avec finesse
  • palette de couleurs étendue
  • rapport qualité/prix
  • basique et efficace
  • prix maîtrisé
  • oreillettes compatibles son 3D
  • design épuré
  • design simple
  • prix bas
  • doublure intérieure confortable
Points faibles
  • pas de visière intégrée
  • mentonière pas facile à ajuster
Voir prix sur Amazon
Voir prix sur Amazon
Voir prix sur Amazon
Voir prix sur Amazon
Comment bien choisir ?

Comment choisir un casque de ski ?

Voici une liste de critères qui vous permettront de vous focaliser sur les éléments importants à prendre en compte pour bien choisir votre casque de ski.

1. La construction du casque

Le casque de ski est en général composé de deux parties distinctes : la doublure intérieure et la coque extérieure. Ces deux parties sont indépendantes bien que relativement solidaire.

  • La doublure intérieure a pour but principal d’amortir les chocs en se compressant. Elle va absorber les chocs violents et soudains en se compactant, comme du polystyrène qui est soumis à un écrasement. Cette partie est faite en EPS.
  • La coque extérieure va protéger contre les éléments tranchants afin de ne pas déchirer le casque. C’est le premier rempart contre les obstacles, il est donc extrêmement résistant, déformable dans une certaine mesure, mais en théorie impénétrable. En théorie seulement, j’ai déjà vu des casques fendus en deux sous la force du choc. La coque extérieure est généralement faite en ABS.
ABS
ABS signifie Acrylonitrile Butadiene Styrene, une matière qui compose la coque extérieure de certains casques de ski. Cette matière rend la coque du casque impénétrable, incassable et résistante aux chocs à haut impact. En théorie les objets tranchants ne peuvent pas pénétrer cette matière, et l'énergie résultante d'un impact se disperse à travers toute la coque. L'ABS a l'avantage d'être facile à mouler et léger.
EPS
EPS est l'abréviation de expanded polystyrene, ou polystyrène expansé, plus généralement appelé Sytorfoam. C'est une matière utilisée pour la doublure intérieure des casques de ski. Cette matière absorbe les chocs en se compressant ou même en se brisant. Très souvent après une chute, aucun impact ou déformation n'est visible sur la doublure intérieure, pourtant l'EPS a potentiellement joué son rôle et s'est compressé pour amortir le choc. Il est donc vivement recommandé de ne plus utiliser un casque ayant subi un impact conséquent, car il ne pourra plus assurer la même protection.
structure d'un casque de ski
Représentation de la structure d’un casque et des différentes couches protectrices

2. Les ventilations

Les ventilations peuvent sembler superflues, mais elles sont en fait très importantes pour votre confort. Vous allez garder votre casque pendant plusieurs heures sur la tête, souvent plusieurs heures de suite. Il est essentiel que vous vous sentiez bien sous votre casque, pas trop chaud, pas trop froid. Pour ça, les casques sont munis de ventilations : des ouvertures à travers la coque externe et la doublure interne qui permettent de faire circuler l’air et évacuer la transpiration. Il y a deux types de ventilations : les ventilations fixes et les ventilations actionnables.

  • Les ventilations fixes ne sont pas réglables et laissent passer un flux d’air constant, qu’il fasse chaud ou froid ce sera toujours la même quantité d’air qui circulera.
  • Les ventilations actionnables permettent d’ajuster la quantité d’air qui circule en obturant les ventilations grâce à des pièces en plastique déplaçables. Un peu comme le système d’aération dans une voiture. Le gros avantage est de pouvoir les fermer et les ouvrir pour évacuer la transpiration ou se protéger du vent et des températures froides.

3. Les cache-oreilles

Les cache-oreilles sont rembourrés pour protéger du froid et des chocs, et pour amener un certain confort. Mais ils ont certaines options potentiellement intéressantes, selon votre pratique du ski.

  • Les cache-oreilles détachables permettent de choisir de skier sans les cache-oreilles, ce qui peut présenter certains avantages. Le premier est de pouvoir entendre bien mieux vos amis avec qui vous skiez et entendre ce qui se passe dans votre environnement direct. S’il fait chaud, vous serez bien content de pouvoir les détacher et les glisser dans votre poche, car ils sont de petite taille. Cependant ne vous avisez pas de les changer sur le télésiège au risque de les perdre pour de bon. À moins que vous ayez l’habitude.
  • Les cache-oreilles avec écouteurs stéréo intégrés proposent de pouvoir connecter directement votre téléphone directement dans les cache-oreilles via un câble audio jack ou par Bluetooth. Si vous avez l’habitude de skier en écoutant de la musique (ce qui n’est pas vraiment recommandé), c’est une option que vous devriez envisager. Attention par contre, le son n’est pas aussi bon et clair que dans des écouteurs qui se glissent dans l’oreille car les cache-oreilles ne sont pas faits pour venir se compresser parfaitement sur vos oreilles.

3. Compatibilité avec masque de ski

La grande majorité des skieurs qui ont un casque skie avec un masque de ski. C’est plus confortable que des lunettes dont les branches se glissent entre les oreilles et le crâne et qui à la longue font mal à cause du casque, et c’est plus judicieux que de skier sans masque du tout. En montagne la lumière du soleil est plus forte à cause de la réverbération des rayons sur la neige. Dans tous les cas, optez pour un casque qui accueillera facilement votre masque. Via un système d’attache derrière le casque et parfois via des encoches dans la coque extérieure du casque qui permettent de maintenir en position le bandeau de votre masque de ski. Car le masque de ski a tendance a remonter naturellement jusqu’à s’enlever du casque s’il n’est pas maintenu en place.

Si vous avez déjà un masque de ski, regardez bien que celui-ci peut s’ajuster à votre futur casque. Notamment la longueur du bandeau du masque, et la forme du masque lui-même. Si le masque est assez grand, il pourrait ne pas venir se loger correctement sur votre tête. Si c’est le cas, de l’air pourrait passer entre le casque et le masque et vous risqueriez d’être mal protégé, attraper froid et ne pas voir grande chose.

4. La taille et les ajustements du casque

La taille du casque est un critère absolument critique. Il ne doit pas vous serrer au risque de vous faire mal. Mais il ne doit pas être trop lâche au risque de ne pas vous protéger et d’être inconfortable. Pour mesurer la taille de votre casque, prenez un ruban et mesurer à l’horizontal en dessus de vos sourcils, au milieu de votre front. Suivez également les recommandations du fabriquant qui a en général une charte des tailles à disposition sur son site internet.

casque ski
Comment mesurer le tour de tête.

Les ajustements et les serrages de votre casque de ski sont un élément important. La plupart des casques proposent un serrage au niveau de la nuque bien pratique pour permettre au casque de s’ajuster parfaitement à votre tête via un disque d’ajustement à cran. La mentonnière est aussi importante et doit être ajustable et confortable. Il est à noter que certains modèles de casque sont livrés avec des petits éléments en mousse découpables, et collables, appelés coussinets, qui permettent de rembourrer et ajuster le casque à votre tête.

Lire aussi | Les meilleurs casques pour le ski freeride en 2022

Questions fréquemment posées

Questions concernant les casques de ski

Pourquoi porter un casque de ski ?

Même si cela semble évident pour tout le monde aujourd’hui, avoir un casque est vivement recommandé ! Les accidents sur les pistes ou hors-pistes sont souvent plus graves sans casque qu’avec un casque.

Le casque vous protège lors d’une chute ou lors d’un choc. Que vous tombiez sur de la neige ou sur un rocher, de la glace ou de la poudreuse.

Même si par le passé de nombreux skieurs ne possédaient pas de casque, aujourd’hui il est devenu la norme surtout chez les enfants. Il est parfois même obligatoire lors de cours ou de classe de neige.

Pour les débutants de tout âge, le casque est un élément important car il permet de se sentir en sécurité et d’éviter des accidents bêtes.

personnes avec des casques sur un télésiege, au ski.