Équipement pour le ski freestyle

Équipement pour le ski freestyle

Le ski freestyle, discipline de ski alpin, requiert un matériel adapté ainsi que des connaissances et aptitudes complémentaires au traditionnel ski de piste.
Car il ne s’agit plus seulement de faire des virages et contempler le paysage. Le ski freestyle vous permet d’aller dans les snowparks pour sauter les tremplins et mobiliers de toute sorte.

Sommaire

Quelle est la différence entre freestyle et ski de piste « classique » ?

Le ski freestyle c’est sauter des bosses, prendre des rails, utiliser des modules de neige, fait par l’homme ou naturel afin de réaliser des figures. Le ski freestyle regroupe toute pratique qui allie un saut et/ou une figure.

A contrario, le ski alpin traditionnel se cantonne aux pistes de ski classiques, et à les emprunter en faisant des virages. Disons que le but principal est de dévaler une pente alors qu’en freestyle la recherche est avant tout esthétique.

équipement ski freestyle
Le ski freestyle a une spatule arrière pour pouvoir skier en arrière.

Si vous vous demandez quelle est la différence entre ski freestyle et ski freeride ?

A-t-on vraiment besoin d’un équipement spécifique au freestyle ?

Le ski freestyle peut être pratiqué avec n’importe quel type de skis mais des skis dédiés au freestyle permettent de tirer le meilleur de la discipline. C’est un peu comme faire du football avec un ballon de basket, c’est possible, mais pas idéal, n’est-ce pas !

Les skis ont beaucoup évolué depuis 20 ans. Les premiers skieurs freestyle avaient des skis de 2 mètres, sans spatule arrière, avec des fixations et chaussures bien lourdes. Pour autant, ils réussissaient des figures assez difficiles avec un matériel que plus aucun skieur ne voudrait utiliser de nos jours.

Les bons outils font les bons ouvriers.

Comme on dit : les bons outils font les bons ouvriers. Ça marche aussi pour le ski freestyle.

Il faut bien reconnaître que des bons skis freestyle participeront à devenir un bon skieur freestyle. Mais évidemment, ça ne fait pas tout. La technique, l’expérience et l’entraînement sont les vrais fondamentaux d’un excellent skieur.

Le matériel

Les indispensables

  1. skis double-spatule.
    Les skis double-spatule ou bi-spatulés permettent de skier en avant et en arrière, et donc d’atterrir en arrière. Les skis double-spatule sont typés pour le freestyle avec des lignes permettant le changement d’appui rapide pour pivoter sans accrocs, et sont souples pour amortir les chocs lors de réception ou chute.
     
  2. fixations à haute résistance.
    Les fixations devront être un peu plus résistantes afin de ne pas systématiquement déchausser lorsque le skieur atterrit. Les chocs à la réception peuvent être violents, même sans chuter.
     
  3. bâtons courts.
    Beaucoup de freestylers préfèrent avoir des bâtons courts. Sur ce point, il s’agit plutôt d’une préférence personnelle. En tout cas, si vos bâtons sont trop longs ils vont vraiment vous gêner lors de rotations, grabs et même en réception. Les bâtons courts ont l’avantage de se faire oublier lors des sauts.
     
  4. chaussures souples et légères.
    Des chaussures purement freestyle ont été développées depuis une quinzaine d’années. Elles sont plus souples et proposent des renforts à certains endroits précis afin de limiter les douleurs et les chocs à répétition générés par les sauts.
     
  5. casque.
    Le casque de ski sera votre première arme pour être un bon freestyler. Car comme on dit : un bon skieur est un skieur vivant. Et il faut bien avouer qu’il y a un peu de vrai là-dedans. Les chocs sur neige peuvent être extrêmement violents, encore plus si la neige est glacée, ce qui se produit régulièrement en réception de saut, car compacter par les multiples sauts des skieurs.
     
skieur assi avec un équipement complet de ski freestyle
équipement de ski freestyle

Les petits (et gros) plus qui font la différence

  1. protection dorsale et short de protection.
    La protection dorsale permet d’amortir les chocs sur le dos : un rocher, un rail, une box, ou de la glace, et en plus ça tient chaud et se fait vite oublier. Le short de protection est idéal pour les skieurs qui veulent faire beaucoup de rails et de boxes, car on tombe souvent sur les hanches lorsqu’on apprend.
     
  2. autres protections (protège-dents, protège poignets, protège-tibias, genouillères).
    Si vous avez décidé « d’envoyer », et de passer le plus clair de votre temps sur le park, alors ces équipements sont peut-être à envisager.
     
  3. Tenue de ski facilitant les mouvements.
    Au gré des modes et des tendances, les vêtements changent parfois, très amples, ou super slim. À vous de voir, en tout cas, il vaut mieux se sentir à l’aise dans les airs et ne pas avoir à forcer dans un jean trop serré pour faire un grab !
     
  4. Masque avec vision large.
    La vision est absolument primordiale. Pendant un saut, on reste guère plus que 1 seconde dans les airs, autant avoir un champ de vision le plus large possible. Évitez donc les masques trop petits.

Les gadgets indispensables !

  1. Des gants chauffants.
    S’il fait vraiment froid, vous serez bien heureux d’avoir des gants de ski chauffants qui produisent du chaud grâce à une mini batterie pendant 2 à 10 heures selon les modèles.

  2. Des chaussettes de ski chauffantes.
    Comme les gants chauffants, les chaussettes chauffantes seront votre meilleur allié en temps froid ou si vous avez une mauvaise circulation.

  3. Une caméra GoPro (ou autre caméra embarquée).
    Une caméra d’action comme la Go Pro est le gadget indispensable de vos sorties ski. Elle est suffisamment petite pour se faire emporter de partout sans encombre, attention à anticiper côté batterie, car avec le froid montagnard, les batteries se déchargent en un clin d’œil.
  4. Un sac à dos.
    Le sac à dos est bien pratique si vous prévoyez de passer la journée au snowpark. Vous pourrez laisser des affaires comme de l’eau de la nourriture ou mettre votre veste s’il fait trop chaud, changer votre masque ou enlever des épaisseurs pour être toujours à l’aise. Attention quand même à laisser votre sac dans un lieu sûr ou sous surveillance.