Les meilleurs skis de randonnée

Les meilleurs skis de randonnée

par Alexis
mis à jour le 19 novembre 2022
Top 4 des meilleurs skis de randonnée

Choisir des skis de randonnée est une affaire de skieurs passionnés et prêt à fournir de grands efforts pour une belle récompense : un somme enneigé, vierge, loin des foules, et une descente de quelques minutes dont chaque virage fera frissonner le skieur de rando !

En réalité le ski de randonnée n’est pas réservé qu’aux skieurs avancés ! Même un skieur qui sait convenablement skier sur piste peut s’initier et découvrir le ski de randonnée. C’est même recommandé pour découvrir une autre facette du ski. Car non, le ski ne se limite pas seulement aux pistes et aux domaines skiables balisés. Il s’étend en réalité bien au-delà des stations de ski, car la montagne est immense !

Pour vivre ses sensations fortes dans un environnement naturel et unique, il faut le bon équipement. Et il existe évidemment plusieurs façons de pratiquer le ski de randonnée, donc tout autant de types de skis de randonnée.

Voir Sommaire

Les meilleurs skis de randonnée

Je vous invite à compléter votre recherche sur les produits présentés.
En tant qu′affilié, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.
En savoir plus à propos de ridepark.

Dynastar M-tour 99

#1
dynastar

Un bon ski qui vous permet de suivre un bon petit rythme à la montée tout en ne sacrifiant pas le plaisir à la descente. Il offre un poids très respectable pour une telle largeur au patin.
Il n’est pas le compagnon idéal pour des neiges changeantes, mais il se débrouille bien en neige profonde. Bref, c’est un ski qui offre un compromis correct entre montée légère et descente engagé. Avec 99 mm sous le patin il reste un bon hybride et convient bien pour du ski de rando polyvalent mais aussi la freerando. Si vous êtes sûr de skier de la poudreuse profonde tous les jours, alors un ski un peu plus large est conseillé.

Points forts

  • Skis légers
  • Descente agréable
  • Bon en poudreuse

Points faibles

  • prix
  • exigeant sur neige dur et changeante

Details techniques

  • Profil : double rocker
  • Construction : sandwich
  • Tailles dispo : 162, 170, 178, 186 cm
  • Largeur au patin : 97 à 99 mm
  • Rayon : 15 à 22 m
  • Poids 2.4 à 2.7 kg
Montée
Descente
Rando Polyvalente
Freerando
Rando performance
Rapport qualité/prix
Evaluation
4.2/5

Blizzard Zero G

#2
blizzard

Blizzard propose des skis de randonnée qui sont à la fois léger et résistants, grâce à une composition carbone. Ils sont donc légers à monter, affichant un poids raisonnable de 3 kilogrammes environ. Leur principal avantage est évidemment à la descente où ils ont du répondant et vous permettront de profiter de la descente tout en se faisant oublier à la montée. Pour des skis larges, c’est un excellent compromis. Ils devraient satisfaire tous les skieurs du débutant à l’expert.

Il est vivement recommandé pour la pratique du ski de rando polyvalent et pour de la freerando.

Points forts

  • Léger à la montée
  • Tonique à la descente
  • excellent ski de rando polyvalent
  • adapté au freerando

Points faibles

  • réservé aux débutants jusqu’à avancés, les experts se tourneront vers des modèles plus spécifiques

Details techniques

  • Tailles disponibles : 164, 172, 180, 188 cm
  • Patin : 105 mm
  • Construction sandwich, technologie Carbone
Montée
Descente
Rando Polyvalente
Freerando
Rando performance
Rapport qualité/prix
Evaluation
4.2/5

Black Crows Camox Freebird

#3
black crows

Considérés comme des skis « mid fat », c’est-à-dire, ni trop large ni trop étroits au patin. Ces skis sont un excellent intermédiaire entre un bon ski de freeride et un ski agréable à faire monter avec des peaux. Comme dans tout compromis, rien n’est parfait, mais vous aurez un ski polyvalent pour prendre du plaisir à la montée comme à la descente. Black Crows a toujours eu une approche très « freeski », et le créneau de la randonnée et de la freerando correspond pleinement à leur ADN. C’est dans cette gamme qu’ils montrent pleinement leur savoir-faire.

Points forts

  • polyvalence pour tous les types de neige
  • Stable
  • Assez légers
  • Nombreuses tailles disponibles

Points faibles

  • Pas pour de la rando performance

Details techniques

  • Tailles dispo : 160, 166, 172, 178, 182, 188 cm
  • Largeur au patin : 96 mm
  • Poids : 3,3 kg
  • Rayon 17 m
  • Profil : double-rocker
Montée
Descente
Rando Polyvalente
Freerando
Rando performance
Rapport qualité/prix
Evaluation
4/5

 Salomon MTN Explore 95

#4
salomon

Voici un bon ski de randonnée polyvalent à un prix très raisonnable. Il convient pour tous les niveaux de skieurs. Ne se faisant pas excessivement lourd à la montée, il conserve une certaine souplesse à la descente. Si vous voulez envoyer du lourd à la descente, il faudra peut-être se tourner vers un ski plus large et moins souple.

Points forts

  • prix abordable
  • poids correct
  • agréable à la descente

Points faibles

  • pour les skieurs intermédiaires et avancés uniquement.

Details techniques

  • Tailles dispo : 169, 177, 184 cm
  • Taille au patin : 95 mm
  • Rayon : 17 à 19 m
Montée
Descente
Rando Polyvalente
Freerando
Rando performance
Rapport qualité/prix
Evaluation
3.5/5

Tableau comparatif skis de randonnée

Top #1 #2 #3 #4
Modèle
Nom Dynastar M-tour 99 Blizzard Zero G Black Crows Camox Freebird  Salomon MTN Explore 95
Marque dynastar blizzard black crows salomon
Montée
5/5
4/5
4/5
3/5
Descente
4/5
5/5
5/5
4/5
Rando Polyvalente
5/5
4/5
4/5
5/5
Freerando
4/5
5/5
5/5
3/5
Rando performance
3/5
2/5
2/5
1/5
Rapport qualité/prix
4/5
5/5
4/5
5/5
Total
4.2/5
4.2/5
4/5
3.5/5
Points forts
  • Skis légers
  • Descente agréable
  • Bon en poudreuse
  • Léger à la montée
  • Tonique à la descente
  • excellent ski de rando polyvalent
  • adapté au freerando
  • polyvalence pour tous les types de neige
  • Stable
  • Assez légers
  • Nombreuses tailles disponibles
  • prix abordable
  • poids correct
  • agréable à la descente
Points faibles
  • prix
  • exigeant sur neige dur et changeante
  • réservé aux débutants jusqu'à avancés, les experts se tourneront vers des modèles plus spécifiques
  • Pas pour de la rando performance
  • pour les skieurs intermédiaires et avancés uniquement.

Comment bien choisir ses skis de randonnée ?

Pour choisir de skis de randonnée, il faut d’abord prendre le temps d’identifier plusieurs critères. Le plus important est sans aucun doute votre type de pratique du ski de randonnée. En d’autres termes, quelle est votre approche, et qu’attendez-vous d’une sortie rando et de vos skis de rando. Car aujourd’hui les modèles sont nombreux et ne sont pas tous adaptés à tous les types de pratique.

Votre pratique : Quel randonneur êtes-vous ?

On peut classer en 3 grands groupes distincts, les randonneurs à ski:

  • Rando classique ou polyvalent
  • Freerando, la rando de proximité
  • Rando sportive ou performance

Entre le randonneur occasionnel qui a une approche loisir et contemplative de la rando, et le skieur exigeant et compétiteur, il y a une sacrée différente d’approche !

Le randonneur à ski dit classique ou polyvalent : ski de rando classique

Vous êtes débutant, ou même un randonneur régulier. Vous aimez vous faire plaisir à la montée, prendre votre temps s’il y a un beau panorama ou des animaux à observer ? Et vous aimez aussi vous faire une belle descente de ski, bref vous voulez profiter à un rythme tranquille de belles randonnées de ski ? Alors, vous rentrez certainement dans la catégorie de randonneur classique.

Le ski qui correspond à votre profil est le ski de rando polyvalent ou ski classique de randonnée.

Le randonneur de proximité : ski freerando

Vous êtes un habitué des stations de ski et des champs de poudreuse, et vous voulez passer un cap et aller un peu plus haut, un peu plus loin ? En vous écartant un peu de la foule et trouver des pentes vierges ou difficiles d’accès depuis un télésiège, en étant simplement à pied ? Alors vous êtes sans doute un « freerandonneur » ! Une étiquette un peu pompeuse, mais qui s’adresse au randonneur à ski qui est capable de mettre les peaux pour quelques centaines de mètres et pour plusieurs dizaines de minutes… tout ça pour atteindre des pentes où les skieurs en station ne peuvent pas se rendre.

Le ski de randonnée qui correspond à votre profil est le ski de freerando.

Le randonneur engagé ou le ski de rando sportif : ski de rando performance

Vous faites du ski de rando pour faire du dénivelé, et faire plus de 2000 mètres de dénivelé par week-end ne vous fait pas peur, alors c’est vous ! Vous recherchez la performance, et vous voulez tester vos limites, comme si chaque rando était un marathon d’endurance. Bref, j’imagine que vous saviez déjà que vous étiez un skieur de rando sportif, même parfois appelé ski rando alpiniste. Car cela implique bien souvent des gros dénivelés qu’on trouve difficilement ailleurs qu’en se rendant en haute montagne.

On appelle cette pratique du ski de rando : le speed touring, le ski alpinisme, la rando sportive, bref, tout ce qui fait travailler le cardio !

Le poids des skis de rando

Quand on parle de poids, on parle d’un élément clé pour prendre du plaisir en randonnée. J’ai tout de même fait plusieurs saisons avec des skis de randonnée anciens, des fixations à plaque, donc assez lourdes et des chaussures de ski de piste standard. Ça marche, ça se fait, mais il est parfois difficile de suivre le groupe ou votre binôme de rando. Surtout sur des gros dénivelés.

Le poids est donc important, et il faut le prendre en compte autant pour la paire de skis, que les fixations et les chaussures ! C’est un tout. Si vous investissez dans des skis légers, mais que vous avez des chaussures lourdes, vous perdez tout intérêt ! Il faut vraiment envisager le pack de ski de randonnée dans son ensemble, et si possible acquérir l’ensemble du matériel en une fois. Ce n’est pas toujours possible, mais c’est de cette façon que vous pourrez investir dans du matériel de randonnée homogène et cohérent. Si vous ne pouvez pas vous le permettre, alors investissez au fur et à mesure, en gardant une ligne directrice : performance ? Freerando ? Rando loisir ?

À titre d’indication, une paire de skis rando polyvalents devrait se situer aux environs de 2.5 kg, voire moins si possible. N’oubliez pas que chaque mètre gravit se fait les skis aux pieds, alors se traîner 100 grammes en plus à chaque pas, ça devient un réel fardeau après 10000 pas !

La largeur au patin

Pour revenir aux notions de base du ski, plus un ski est large au patin plus il sera lent à tourner, mais meilleur sera sa portance en neige poudreuse. En d’autres termes, avoir une bonne largeur en patin permet de se faire des belles descentes dans de la neige poudreuse en ayant une approche freeride, facile à skier et joueuse. De même pour la montée, des skis un peu plus large s’enfonceront moins dans la neige poudreuse, surtout si vous êtes le premier à faire la trace.

Qui dit plus large dit aussi plus lourd, indéniablement. Évidemment, ce critère de largeur au patin s’applique aux skieurs qui veulent se faire plaisir à la descente, il s’agira surtout de ceux qui font de la freerando.

Ainsi, le skieur de freerando a souvent un équipement typé plutôt freeride, avec des fixations à plaque. La largeur au patin est similaire à des skis freeride. Il faut simplement garder en tête que très large égal plus lourd.

Petit point important : S’assurer que les fixations à plaque ont des stop skis suffisamment larges pour être placé sur des skis larges. Ce n’est pas toujours le cas !

De manière générale, un patin allant de 80 mm à 100 mm pour de la freerando semble tout à fait recommandé. Si vous skiez régulièrement dans des bonnes conditions de neige froide et profonde, vous pouvez sans problème équiper des skis freeride de 100 mm et plus. Tout est une question de goût, et surtout d’utilité ! Achetez des skis qui correspondent aux conditions que vous rencontrerez le plus souvent.

Pour des skis de rando polyvalents, un patin de 75 mm à 95 mm semble adapté. Encore une fois, c’est une question de préférence personnelle.

La taille des skis de randonnée

Pourquoi la taille des skis de rando est importante ? Pour plusieurs raisons… Pour gagner du poids, pour pouvoir tourner plus facilement à la descente mais aussi pour pouvoir faire des conversions sans trop de difficulté. Voici quelques cas de figure pour lesquels il est judicieux de se poser des questions sur le poids de vos skis de rando.

En fonction du poids

Il faut choisir la taille de ses skis en fonction de son poids. Si le poids du skieur est en dessus de la moyenne, il peut être judicieux de prendre des skis un peu plus long pour assurer une bonne tenue des skis en toute neige. Des skis trop courts seraient contre productif et auraient un comportement difficilement prédictible.

Pour skis polyvalents

Pour des skis polyvalents, c’est-à-dire pour de la randonnée classique, vous pouvez partir sur des skis de -5 à -15 cm. Pourquoi ? Pour avoir des skis un peu plus légers et donc plus faciles à monter, et puis au passage on gagne en maniabilité, notamment dans les conversions, qui ne se passent pas toujours comme on le souhaite !

Pour skis freerando

Les skis de freerando sont des skis pour descendre plus que pour monter. On ne cherche pas à optimiser le poids ni la performance, en tout cas pas à la montée. Pour faire de la freerando, on peut donc simplement prendre des skis freeride traditionnels. Si on veut se faciliter la montée, on ne les prend pas trop longs ni trop larges. On cherche un compromis entre freeride pur et performance à la montée.

Des skis à sa taille ou un peu plus grands sont un bon choix pour la freerando, car on veut quand même s’amuser à la descente avec une bonne présence en talon et en spatule.

Les marques proposent évidemment des skis dédiés à la freerando, avec un profil et une ligne de côte adaptés à cette pratique.

Pour ski de rando sportif

Si on recherche la performance en montée et faire des chronos, alors il faut des skis à la fois étroits au talon et légers. Pour les rendre encore plus légers, on va cherche à réduire la taille du ski de -10 à -20 cm.

Le type de fixations pour les skis

Il existe deux familles de fixations dominantes dans le monde du ski de randonnée. Les fixations à inserts et les fixations à plaques. Comme vous allez le voir, elles sont clairement différentes par leur fonctionnement, leur mécanisme et les éléments qui les composent.

Fixations à inserts

Les fixations à inserts qui sont parfois appelés low tech ou encore fixations à pin sont des fixations relativement légères et dédiées au ski de randonnée uniquement.

Le fonctionnement est assez simple, deux pins viennent s’insérer à l’avant de la chaussure de ski. Il faut donc des chaussures compatibles pour ce type de fixations.

Elles sont minimalistes afin d’être légère, tout en assurant une sécurité minimum à la montée comme à la descente.

On peut catégoriser les fixations à inserts en 3 grandes familles :

Fixations Ultra light

Ce sont des fixations à inserts, donc, extrêmement minimaliste et comme le nom l’évoque, très légère. La butée avant est très simple, proposant deux pins et un système de verrouillage. La sécurité à la descente est un peu le point noir de ses fixations, qui sont dédiées au ski de rando performance.

Les fixations de ski alpin classique sont conçues pour déchausser en cas de choc provenant de différentes directions. Ceci afin de préserver votre intégrité ! Ne pas se faire une entorse de la cheville ou du genou, ou pire se rompre les ligaments croisés du genou.

La talonnière ne possède pas de cale ou une seule cale de montée. Encore dans une optique de performance et de légèreté.

Fixations low-tech

Toujours des fixations dites à inserts. Elles sont les fixations les plus communes pour le ski de randonnée polyvalent / classique, avec les fixations low-tech hybrides.

Elles possèdent une butée plus solide que les fixations ultra light avec des réglages supplémentaires et un déchaussage plus sécuritaire, en cas d’accident. La talonnière propose souvent 2 à 3 niveaux de cales, pour faciliter la montée. Ces fixations pèsent en moyenne entre 400 et 800 grammes et conviennent bien pour une pratique polyvalente du ski de randonnée.

Fixations low-tech hybrides

Un bon compromis entre légèreté et sécurité.

Plus légères que des fixations de skis alpins classiques, elles assurent une bonne sécurité grâce à une butée pivotante permettant de déchausser la chaussure de l’avant.

Elles proposent aussi plusieurs niveaux de cales sur la butée pour se faciliter la montée. Elles sont relativement similaires aux fixations low-tech, mais leur atout est la sécurité au détriment de la légèreté.

Attention, plusieurs modèles existent avec des technologies différentes comme la Marker Kingpin par exemple.

Il n’y a pas de standard mais une multitude de systèmes et mécanismes tous ingénieux mais tous différents sur certains points.

Ce type de fixations est adapté pour de la rando polyvalente ou de la freerando.

Fixations à plaques

À la différence de toutes les fixations à inserts, ces fixations ne nécessitent pas de chaussures de ski dédié. Une paire de chaussures de ski alpin classique s’adapte sans aucun problème à des fixations à plaques.

À première vue, une fixation à plaque ressemble en tout point à une fixation de ski alpin classique. À ceci près, que l’ensemble de la butée et la talonnière sont montées sur une plaque rigide. Lorsqu’on utilise le ski pour la descente, rien à signaler. Pour la montée par contre, on doit déverrouiller la plaque afin que le talon se libère.

Tout à coup, le ski alpin devient un ski de randonnée, sans avoir à changer le reste du matériel.

Évidemment ce système est beaucoup plus lourd et volumineux que n’importe quelle fixation à inserts. L’utilisation de ces fixations est idéale pour de la freerando. Mais ne vous méprenez pas, elles peuvent aussi faire l’affaire pour des randos plus longues.

Partagez
Les meilleurs skis freeride

Les meilleurs skis freeride

Le ski freeride est emblématique : évasion, poudreuse, grands espaces. Présentation des différents types de ski freeride et conseils pour faire le bon choix.

Les meilleurs skis all mountain

Les meilleurs skis all mountain

Le ski all-mountain est un ski polyvalent permettant de profiter de la piste des bords de piste et parfois même de freestyler. Présentation de ce type de ski et des modèles.

Les meilleurs sacs à dos de ski

Les meilleurs sacs à dos de ski

Sélection de sacs à dos pour la journée en station, pour des randonnées ou pour les conditions avalancheuses.

0