Argot montagnard : termes de ski que tout skieur devrait apprendre

Argot montagnard : termes de ski que tout skieur devrait apprendre

Alexis - auteur de l'article
Rédigé par Alexis Blondin
dernière mise à jour le 26 février 2024

Comme dans tout sport, le ski comporte toute une ribambelle de mots et d’expressions du ski et de la montagne bien spécifiques que l’on n’entend jamais ou rarement dans d’autres contextes. Si vous vous lancez pour la première fois sur des skis et que vous ne voulez pas être complètement largués, ou si vous voulez parfaire votre connaissance de l’argot montagnard, alors vous êtes sur la bonne page. On y va, dret dans le pentu !

À noter, les expressions des montagnes ne se limitent pas cela à la Savoie et Haute-Savoie. Les mêmes expressions sont utilisées en Isère ou dans les Alpes du Sud, tout comme le Massif Central ou encore le Jura. Quant aux Pyrénées, je ne sais pas si les mêmes expressions sont utilisées, mais elles devraient être comprises !

Voir Sommaire

La neige

Neige trafollée ou trafolle

La neige trafollée désigne une neige qui a déjà été skiée de nombreuses fois, créant des irrégularités et des bosses à cause des traces de ski profondes dans la neige poudreuse.

Ces variations de conditions sont difficiles à appréhender pour un débutant ou même un skieur intermédiaire, car elles demandent une bonne technique, de la souplesse et une bonne anticipation.

Cette neige peut varier en densité et il n’est pas rare de faire un rouler-bouler impromptu !

Croute

La croute est une couche de neige durcie en surface avec une sous-couche plus molle. Elle se forme généralement après une chute de neige suivie d’un dégel puis d’un regel. Skier sur cette neige requiert une bonne maîtrise, car la surface peut être trompeuse et inégale.

Le skieur se retrouvant ainsi parfois à la surface de la neige, car la croute est assez dure, et parfois en dessous de la croute provoquant de rapides changements de vélocité. Une neige aussi piégeuse que la trafolle, même peut-être plus !

Soupe

La soupe est une neige très humide et lourde, souvent trouvée au printemps ou lors de journées plus chaudes. Elle exige plus d’effort physique pour skier, car les skis ont tendance à s’enfoncer profondément.

Ce n’est pas une neige agréable, ni pour les débutants ni pour les experts. C’est la neige typique des après-midi à partir de mars jusqu’à la fin de la saison de ski.

Neige de printemps

La neige de printemps est caractérisée par sa texture humide et lourde, résultant de la fonte partielle due à des températures plus élevées. Cette neige offre une expérience de ski différente de l’hiver, demandant souvent plus de puissance et de contrôle technique. La neige de printemps est en tout point semblable à de la soupe.

Poudreuse ou peuf ou pow pow

La poudreuse, souvent appelée « peuf » ou « pow pow », est une neige fraîche, légère et aérienne.

C’est la neige que tout bon skieur recherche ! Elle permet une glisse douce et offre la sensation de flotter. C’est d’ailleurs pour cette neige-là que les skieurs s’aventurent en hors-piste, une neige vierge, profonde et rare.

Neige bleue ou « c’est bleu »

La neige bleue désigne une neige particulièrement dure et glacée, souvent trouvée dans des conditions de gel rigoureux. Sa surface réfléchit une teinte légèrement bleutée. Skier sur ce type de neige exige des carres bien affûtées et une technique solide.

Parfois si la neige est trop glacée, alors il s’agit simplement de glace, et il est bien difficile de la skier même pour les experts. Les skis ne sont pas faits pour skier de la glace vive.

Neige béton ou « c’est béton ! »

Quand la neige est très dure à cause de température négative ou d’une nuit très froide, on entend souvent dire : « c’est béton aujourd’hui !« . La neige ne ramollit pas du tout à cause du froid.

Dans ces conditions, il ne vaut mieux pas tomber au risque de se faire bien mal, car la neige n’amortit pas beaucoup et l’on risque de glisser sur plusieurs mètres avant de s’arrêter.

Carrelage ou « c’est carrelage »

L’expression « c’est carrelage » dans l’argot montagnard est utilisée pour décrire une neige très dure et glacée, où les skis glissent comme sur du carrelage.

Moquette

La moquette est un type de neige légèrement ramollie par le soleil, offrant une surface douce et agréable pour skier. Elle est idéale pour carver grâce à son adhérence et sa consistance uniforme, offrant une expérience de ski confortable et contrôlée.

Météo

Foehn ou effet de foehn

Le foehn désigne un vent chaud et sec que l’on rencontre dans les régions montagneuses alpines. Ce phénomène météorologique se caractérise par un changement rapide de température, pouvant influencer significativement les conditions de neige.

Il est connu pour sa capacité à faire fondre la neige rapidement et aussi et surtout amené la pluie et un vent chaud. Les locaux ne sont pas vraiment contents que ce vent se manifeste, cela signifie des conditions de ski détériorées et de la font de neige excessive, il peut se produire en toute période, même en janvier.

Jour blanc

Un « jour blanc », cela veut dire que la visibilité est extrêmement réduite due à un plafond nuageux rendant la lumière trop uniforme et basse.

Cette uniformité blanche crée une sensation de désorientation, rendant difficile la distinction entre le ciel et la pente. Le relief s’estompe, la projection des ombres disparait et l’on se fait très facilement surprendre par le terrain.

Il vaut mieux réduire l’allure où s’équiper de masque de ski avec un verre photochromique ou un verre de couleur lumineuse (jaune ou orange) pour accentuer les reliefs. Mais même avec cet équipement, il est parfois bien compliqué de skier.

Mer de nuage

Une « mer de nuage » se produit lorsque les sommets des montagnes émergent au-dessus d’une couche dense de nuages bas, créant un paysage spectaculaire semblable à une mer ondulante de nuages. Pour les skieurs, se trouver au-dessus de cette mer de nuages offre une expérience de ski unique et majestueuse.

Les mers de nuage se produisent lorsqu’il y a une inversion de température. Les vallées sont plus froides que les sommets. Cela se produit souvent en décembre et janvier.

Poser ou « ça pose ! »

L’expression « poser » ou « ça pose !« , c’est que les flocons sont en train de tomber !

« Ça pose bien en ce moment ! » Ça veut dire que la quantité de neige en train d’être déposée en conséquente et promet une bonne journée de ski en perspective !

Environnement et terrain

Barres (rocheuses)

Les barres rocheuses sont des formées de rochers qui créé des sauts verticaux. Comme des mini falaises, pouvant faire un mètre ou 50 mètres de haut. Elles sont dangereuses pour les skieurs.

Par contre, les skieurs hors-piste qui ont la technique (et l’envie) peuvent les sauter, à la condition que la réception ne soit pas trop plate, sans rochers, sans arbres et sans obstacles. Sauter une barre rocheuse accélère considérablement la vitesse du skieur.

Corniche

Une corniche en montagne est un surplomb de neige formée par le vent soufflant sur une crête ou le bord d’une falaise. Les corniches sont très dangereuses, car elles sont instables et peuvent s’effondrer sous le poids d’un skieur.

Les corniches exigent une grande prudence, surtout en hors-piste. Le principal problème est qu’elles sont en général invisibles, même lorsqu’on évolue dessus.

Lorsqu’on se trouve à proximité d’une crête, il est préférable de se tenir éloigné du bord de plusieurs mètres.

Congère

Une congère est un amas de neige formé par le vent, pouvant atteindre des hauteurs et des densités considérables.

Ces accumulations peuvent modifier significativement le terrain, créant des obstacles naturels sur les pistes de ski, mais aussi sur les routes, lorsqu’il neige et vente fort.

Matériel et équipement

Fart

Le fart est une substance appliquée sur la semelle des skis pour améliorer la glisse sur la neige. Selon les conditions de neige et la température, différents types de fart peuvent être utilisés.

Le fartage régulier est important pour maintenir de bonnes performances de ski et protéger les skis contre l’usure. Mais ne vous inquiétez pas, si vos skis ne sont pas fartés, vous arriverez quand même à skier !

Carre

Les carres sont les bords métalliques tranchants sur les côtés des skis ou des snowboards. Ils jouent un rôle crucial dans la prise de virages et la stabilité, en particulier sur la neige dure ou glacée. Des carres bien affûtées sont essentielles pour un bon contrôle.

Les débutants se servent moins des carres, mais plus le skieur progresse plus il sait tirer profit des carres et comprendre combien leur rôle est important surtout dans les terrains techniques.

Fix’

Les « Fix' », ou fixations, sont les mécanismes qui attachent les chaussures de ski aux skis.

Peaux de phoque

Les peaux de phoque sont des bandes adhésives fixées sous les skis de randonnée pour éviter de glisser en arrière lors de la montée. Elles sont uniquement utilisées pour le ski de randonnée !

Historiquement fabriquées avec de la fourrure de phoque, les versions modernes sont synthétiques. Les randonneurs les appellent aussi : « les peaux ».

Dragonne

La dragonne est une sangle attachée aux bâtons de ski au niveau de la poignée. Elle permet de maintenir le bâton en place au cas où vous lâchez votre bâton par accident.

La dragonne aide aussi à transmettre la force du bras au bâton.

Bien que pratique, son usage est parfois déconseillé en hors-piste pour éviter les blessures en cas d’avalanche.

Jupe pare-neige

La jupe pare-neige est une caractéristique des vestes de ski conçue pour empêcher la neige d’entrer à l’intérieur du vêtement. C’est une bande élastique située à l’intérieur de la veste qui se serre autour de la taille, particulièrement utile lors de chutes dans la neige profonde.

DVA ou Arva

Le DVA (Détecteur de Victimes d’Avalanche) ou ARVA (Appareil de Recherche de Victimes d’Avalanche) est un dispositif électronique utilisé pour localiser les skieurs ensevelis sous une avalanche.

C’est un équipement essentiel pour la sécurité en hors-piste, permettant une localisation rapide des victimes pour augmenter les chances de survie en cas d’avalanche.

Il faut savoir utiliser son DVA et suivre des protocoles avec les membres de votre groupe de randonnée pour que celui-ci deviennent utile et efficace.

Techniques de ski

Godille

La godille est une technique de ski consistant à effectuer une série de petits virages serrés, en pivotant principalement autour des talons.

C’est une technique un peu désuète, qui n’est plus vraiment utilisée, sauf pour épater la galerie !

Schuss

Faire un schuss, aller tout schuss, ça veut dire skier en ligne droite, sans tourner, généralement en position accroupie pour minimiser la résistance de l’air. C’est aussi appelé la position de l’œuf, en recherche de vitesse, comme le fond les skieurs en compétition, les bâtons sous les bras la tête baissée.

C’est une technique utilisée pour gagner de la vitesse sur les sections plates ou pour traverser de longues distances en conservant son élan.

Carver ou carving

Carver, ou le carving, est une technique de ski où les virages sont réalisés en mettant les skis sur leurs carres de manière à ce qu’ils tracent une courbe nette dans la neige.

Cela permet une grande précision et une meilleure prise dans les virages, offrant une expérience de glisse fluide et dynamique. C’est une technique fatigante, car très exigeante, nécessitant une bonne technique et un gros engagement.

Trace ou « faire sa trace »

Faire sa trace, cela veut dire skier dans de la neige fraîche où personne n’est encore passé, créant ainsi une nouvelle ligne.

Particulièrement vrai en hors-piste, ou les premières traces de ski sont évidemment bien plus visibles que sur une piste.

Grab

Le grab est une « manœuvre » où l’on saisit une partie de son ski ou de son snowboard pendant qu’il est en l’air à l’aide de ses mains ou doigts.

Il existe des dizaines de grabs différents, chacun ayant son propre style et sa propre technique.

Les grabs ajoutent une touche esthétique aux sauts et peuvent augmenter la stabilité en l’air. Les plus célèbres des grabs sont le safety, le mute, le tail, le truck driver, l’octograb, le japan

Structures et installations en station de ski

Snowpark

Un snowpark est un espace dédié à la pratique du freestyle : ski freestyle ou snowboard freestyle. Le snowpark est équipé de modules comme des rails, des boxes, des kickers, des big airs et plus rarement des halfpipes.

Il y a en des modules de différents niveaux de débutants à experts. Le but étant de réaliser des figures avec des grabs, des rotations, etc.

Halfpipe

Le halfpipe est une structure en forme de demi-tube creusée dans la neige, aussi appelé poétiquement : demi-lune en québecois !

Les skieurs vont d’un côté à l’autre du « pipe », effectuant des sauts et des figures à chaque extrémité du « pipe ». C’est une épreuve populaire dans les compétitions de snowboard et de ski freestyle.

Le sommet du pipe s’appelle le « copping ».

Big air

Le Big Air est une discipline de ski ou de snowboard freestyle où le sportif effectue des sauts spectaculaires depuis un grand tremplin (kicker) pour réaliser des figures complexes. L’accent est mis sur l’amplitude du saut, le style, la créativité et la technicité des figures réalisées.

Table

La table est le module le plus basique dans un snowpark, généralement constitué d’une rampe de lancement (kicker), d’une zone plate (table) et d’une réception. Elle permet aux skieurs et snowboardeurs de réaliser des sauts et des figures avant d’atterrir sur la pente de réception.

Il faut absolument passer le plat de la table et réceptionner dans la pente.

Kicker

Un kicker est un tremplin construit en hors-piste ou dans un snowpark, permettant aux skieurs et aux snowboardeurs d’effectuer des sauts et des figures.

Sa conception varie en taille et en inclinaison pour s’adapter à différents niveaux de compétence. On peut aussi plus simplement appeler ça une bosse.

Boardercross

Le boardercross est une discipline de snowboard et ski où plusieurs riders descendent ensemble sur un parcours composé d’obstacles, comme des virages serrés, des sauts, des ruptures de pentes et des whoops.

C’est une course où la vitesse et la capacité à négocier les obstacles sont clés. Le premier arrivé en-bas gagne.

Bowl

Un bowl est une formation naturelle ou artificielle en forme de cuvette ou de demi-sphère que l’on trouve dans certains snowparks, mais plus souvent en hors-piste.

Les skieurs et snowboardeurs utilisent les parois incurvées du bowl pour effectuer des virages et des figures. Il y a de nombreuses façons d’utiliser ou exploiter un bowl, en freestyle ou en freeride.

Tire-fesses ou tire-cul

Le tire-fesses, également appelé « tire-cul » !, est un type de remontée mécanique où les skieurs ou snowboardeurs sont tirés vers le haut de la penteen restant debout, tout en étant poussé par une perche que l’on passe entre les jambes.

Les tire-fesses ont tendance à disparaitre à la faveur de télésièges et de tapis roulants.

Expressions inclassables

Après-ski

L’après-ski sont les activités « sociales » et de détente qui suivent une journée de ski.

Cela peut inclure des visites dans les bars, restaurants, spas, ou tout simplement se relaxer au coin du feu. Cette expression est surtout utilisée par les étrangers qui désignent ainsi toute activité en station après la journée sur les pistes.

Monchu

« Monchu » est un terme argotique parfois utilisé dans les Alpes pour désigner une personne qui n’est pas originaire de la montagne, souvent un touriste.

Il peut avoir une connotation légèrement moqueuse, mais est généralement utilisé de manière amicale ou taquine.

Pinpin

« Pinpin » est un terme familièrement utilisé pour désigner un skieur débutant ou peu expérimenté. Il suggère une certaine maladresse ou un manque de compétence sur les pistes.

Ce terme est souvent employé de manière humoristique ou bon enfant.

Dahu

Le dahu est une créature mythique des régions montagneuses.

Selon la légende, ce serait un animal de montagne avec des pattes plus courtes d’un côté que de l’autre, lui permettant de se déplacer facilement sur les pentes des montagnes.

Le dahu est souvent mentionné dans des récits farfelus destinés à amuser les touristes.

Dret dans le pentu !

« Dret dans le pentu » est une expression qui désigne le fait de descendre une pente très raide de manière directe, sans zigzaguer.

« Dret » signifie « droit » et « pentu » fait référence à une pente abrupte.

C’est gavage !

Cela veut dire qu’il y a de très bonnes conditions de neige, souvent de la poudreuse. C’est le moment d’y aller avant que tout le monde ne trace la neige et qu’il ne reste plus que de la trafolle !

Testez vos connaissances en 10 questions. Prêt ?
Argot montagnard et termes de ski

Que signifie 'neige trafollée' en termes de ski ?

Comment appelle-t-on une neige très humide et lourde ?

Qu'est-ce qu'une 'corniche' en montagne ?

Que désigne le terme 'carver' en ski ?

Qu'est-ce qu'un 'kicker' en ski ?

Quelle expression décrit le fait de descendre directement une pente très raide ?

Comment appelle-t-on la neige légèrement ramollie par le soleil ?

Qu'est-ce qu'un 'boardercross' ?

'Monchu' désigne quel type de personne dans l'argot montagnard ?

Quelle expression est utilisée pour une bonne condition de neige, souvent de la poudreuse ?

Alexis - auteur de l'article
Contenu rédigé par
Alexis Blondin
Rédacteur & Éditeur
Je suis originaire des Alpes, instructeur ski CSIA Niveau 1 et passionné de montagne. J'ai participé à la Coupe de France de ski. Mon expertise s'étend de l'enseignement du ski à l'évaluation de matériel. En savoir plus
La dernière révision de ce contenu date du 26 février 2024.

Vos commentaires et questions

Je tente de répondre à vos questions dans un délais de 24 heures.

Partagez
0