Qu’est-ce que le freeski ?

DICO FREESKI

Le freeski est un terme anglais regroupant les disciplines du ski freestyle et ski freeride. Mais sa définition va au delà de ces deux pratiques, la définition du freeski est continuellement sujet à débat car toujours en évolution.

Origine du mot freeski ou « ski libre »

Le terme aurait été emprunté au monde du surf. Il a connu, avant le monde du ski, les contests et l’exposition médiatique.
Ces contests (ou compétitions) sont alors considérées comme allant à l’encontre de la philosophie des sports dit libre, où il n’y a pas de règles. Le surf en fait parti, et certains surfeurs décident de ne pas participer aux contests et de refuser l’exposition médiatique qui va avec. On les appelle les free surfeurs.

De cette génération d’esprits libres, née donc une sorte de contre courant philosophique « free » ou libre.

Autant de pratiques qui ne sont pas encore reconnues officiellement, et pour lesquelles des règles ne sont pas souhaitables.

À la fin des années 1990, les nouvelles disciplines que sont le ski freestyle et le ski freeride s’inscrivent dans ce courant free. Pour regrouper ces pratiques on utilise le terme « freeski ».

Les disciplines du freeski

Le freeski se décompose en deux pratiques clairement identifiables : le ski freestyle et le ski freeride.

  • Le ski freestyle consiste à exécuter des figures sur des modules de neige (ou artificiels comme des rails ou des boxes).
  • Le ski freeride consiste à descendre une pente naturelle parsemée de barres rocheuses et de suivre un parcours libre mêlant à la fois technique, lecture du terrain, fluidité et sauts.

Si vous vous demandez quelle est la différence entre ces deux disciplines, découvrez-le dans l’article « différence entre ski freeride et ski freestyle ».

Mais le freeski, à mon sens, ne s’arrête pas là. Il comprend aussi des disciplines un peu plus marginales comme le ski freestyle urbain, le speed flying ou le ski de randonnée (free rando).

Utilisation du mot freeski

Le mot freeski n’est en realité que rarement utilisé dans la vie de tous les jours. Rares seront les skieurs qui vont dire : « Aujourd’hui j’ai fait du freeski ! » ou encore « Moi, je suis un freeskier« .

C’est plutôt un terme marketing qui nous est servi régulièrement par les acteurs de l’industrie du ski. Voici quelques exemples faisant référence au terme freeski :
Le célèbre magazine américain consacré au ski libre appelé « Freeskier ». Le web TV de Salomon « Freeski ». Le site web ridepark.com dont le slogan est « blog freeski » (rires) etc. … Certaines marques ont une gamme freeski en opposition aux skis dédiés à la piste ou aux piquets.

Bref, c’est un terme pas toujours employé au bon moment ni à juste titre. Aussi, il change avec l’évolution des pratiques du « ski libre ». Il faut retenir qu’il regroupe avant tout les pratiques du ski freestyle et freeride, et qu’il est souvent utilisé en opposition aux pratiques du ski plus conventionnelles.

 

Ne manquez rien de l'actu freeski sur ridepark.
Recevez un email régulièrement pour découvrir les nouveaux articles.
Ne manquez rien de l'actu freeski sur ridepark
Recevez un email régulièrement pour découvrir les nouveaux contenus !
Un email par mois, pas plus...