Quelle imperméabilité pour une veste de ski ?

Quelle imperméabilité pour une veste de ski ?

visage de Alexis Alexis

Les vestes de ski ont des degrés d’imperméabilité différents selon leur conception, leur qualité et leur fonction. Certaines vestes sont extrêmement résistantes à tout type d’intempéries, d’autres plus légères, plus respirantes, ont une imperméabilité plus limitée.

Sommaire
  1. 1. La mesure de l’imperméabilité avec l’unité Schmerber
  2. 2. L’imperméabilité en fonction de la pratique du ski
  3. 3. Les finitions et les fermetures éclaires
  4. 4. Pour résumer

La mesure de l’imperméabilité avec l’unité Schmerber

D’abord, l’imperméabilité des textiles est quelque chose qui se mesure selon une unité appelée Schmerber.

Cette unité de mesure évalue la pression exercée par un volume de pluie sur le textile.

À titre d’indication, lorsque l’eau de pluie tombe, la pression est de 1000 à 2000 mm ou Schmerber. Si votre veste de ski à un indice Schmerber équivalent, vous pouvez rester au sec pendant 1 heure environ.

Les fabricants de vêtements de ski, et en particulier de vestes de ski indiquent généralement cette information sur l’étiquette ou le petit manuel accompagnant le produit en question.

Voici un tableau récapitulatif pour avoir une idée rapide de l’imperméabilité d’une veste.

Schmerber ou mmEfficacité
< 8000 mmImpermeabilite moyenne
10 000 mmImpermeablite correcte
> 20 000 mmImpermeablite excellente
30 000 mmImpermeablite pour conditions extrêmes

Plus l’indice Schmerber est élevé, plus la veste vous garantit une bonne imperméabilité.

L’imperméabilité en fonction de la pratique du ski

Selon votre pratique du ski vous n’avez pas besoin du même niveau d’imperméabilité. Pour une pratique classique sur piste, et par temps pas trop humide (pas de pluie, pas de neige humide), une imperméabilité moyenne ou correcte est inférieure à 10 000 mm est suffisante.

Si vous prévoyez de sortir de piste, de skier en neige poudreuse et de vous exposer à des terrains changeants, une météo aléatoire, sans pouvoir trouver un abri rapidement, alors il est souhaitable de se tourner vers une veste à l’imperméabilité supérieure à 15 000 mm. Vous profiterez d’un bon confort sous intempérie pendant quelques heures environ.

Si vous partez pour plus d’une demi-journée, en randonnée, à pieds ou en ski, prévoyez une veste de bonne qualité et à l’imperméabilité excellente. Donc supérieur à 15 000 – 20 000 mm. Elle vous protégera efficacement en cas de mauvaise météo.

Dans toutes les pratiques de sport d’hiver et de ski, l’usage de la veste et des textiles est différent, et la sollicitation de ces textiles est différente. Un textile qui est soumis à une pression (par exemple au niveau des épaules), ou au niveau des coutures d’une bretelle de sac à dos, perd en imperméabilité. Le textile étant déformé, sa qualité imperméable se dégrade.

Les finitions et les fermetures éclaires

Au-delà de la qualité du textile, il est important de regarder les finitions, la qualité des coutures et des collages entre les différentes pièces de textile. Il en va de même pour les fermetures éclaires. Elles doivent être etanchéisées pour parfaire l’imperméabilité générale de votre tenue de ski.

Pour résumer

L’importance de l’imperméabilité d’une veste de ski est dépendante de votre pratique et des conditions météo attendues.

L’indice Schermber est là pour fournir une échelle et pouvoir comparer rapidement des textiles. Mais au-delà du textile, vérifier la qualité générale de la veste de ski, notamment les fermetures et les coutures.

D'autres questions qui pourraient vous intéresser...

Partagez