Comment augmenter la portance en ski ?

Comment augmenter la portance en ski ?

par Alexis
mis à jour le 14 avril 2022

En ski, le concept de portance est important lorsqu’on veut skier sur de la neige poudreuse. Sur piste, la portance n’est pas importante puisque la neige est compacte.

Qu’est-ce que la portance ?

La portance en ski est la capacité à un ski de s’enfoncer sous la neige ou rester à la surface de la neige même si la neige est poudreuse. Le poids du skieur sur les skis fait que les skis s’enfoncent dans la neige poudreuse et dans une moindre mesure sur neige compacte.

Plus la surface de portance est grande, plus il sera facile d’évoluer dans de la neige poudreuse.

Pourquoi augmenter la portance des skis ?

La portance des skis est primordiale pour certaines disciplines du ski alpin. En particulier le ski freeride ou ski hors-piste.

En hors-piste, la neige est par définition non travaillée, donc rarement compacte (bien que cela arrive selon les conditions climatiques). Dans cet environnement poudreux, il faut donc pouvoir évoluer à ski sans s’enfoncer. Si on s’enfonce trop, le skieur risque de se retrouver bloqué.

Pour faire une analogie simple : les raquettes à neige sont un équipement sportif qui augmente la portance de vos pas. Imaginez évoluer en neige poudreuse à pieds, et imaginez évoluer avec des raquettes. La surface plus étendue des raquettes fait que se promener en poudreuse devient beaucoup plus simple.

Les conditions en hors-piste sont parfois très difficiles. Il peut y avoir plusieurs mètres de neige poudreuse, et évoluer dans cette neige peut devenir impossible.

En ski freeride, on recherche une bonne portance pour ne pas s’enfoncer trop profondément. Vous n’allez pas pour autant flotter à la surface de la neige avec des skis de freeride, mais vous allez rester proche de la surface ce qui vous permettra de skier avec aisance.

Si un skieur équipé de skis alpins standards s’aventure avec dans la neige poudreuse, il risque de se retrouver rapidement bloqué de la neige jusqu’aux chevilles ou aux genoux. Effectivement, la portance de ses skis n’est pas suffisante.

La largeur au patin

La portance des skis est souvent résumée à la largeur au patin. Elle se mesure en millimètres.

Plus le patin est large, plus la portance est grande.

La contrepartie d’un patin large, c’est qu’il rend le ski plus lent dans les transitions (de virage à virage) et à tendance à emmener tout droit le skieur débutant ou peu expérimenté. Il faut donc un peu d’expérience pour s’équiper d’un ski large.

Le rocker

Le rocker est la présence sur le ski de surface souple dans la structure même du ski.

Ces parties souples favorisent des virages rapides (mais peu précis), car le rocker à l’avant ou à l’arrière (ou les deux), concentre les points de contact avec la neige au niveau du patin (pour schématiser).

Ces rockers sont intéressants en neige profonde, car la spatule et le talon se libèrent plus facilement de la neige profonde et rendent le ski plus joueur. Des spatules avec rocker ne favorisent pas directement la portance mais permettent d’évoluer en hors-piste avec un peu plus de faciliter.

Partagez