Comment bien skier dans la poudreuse ?

Comment bien skier dans la poudreuse ?

par Alexis
mis à jour le 14 avril 2022

Skier dans la poudreuse est le rêve de beaucoup de skieurs intermédiaires qui veulent franchir un cap et se lancer dans le ski en bord de piste ou en hors-piste. On appelle cela du ski freeride, et il existe tout une gamme de skis dédiés à cette pratique. Au-delà du matériel, il faut aussi développer une technique propre au ski de poudreuse (ou ski freeride) pour pouvoir évoluer avec aisance dans de la neige profonde. Et ce n’est pas forcément intuitif pour le skieur débutant en dehors des pistes.

Développer la bonne technique pour skier en poudreuse

Au-delà d’avoir des skis freeride, il faut évidemment le plus important pour être à l’aise en hors-piste est de développer une bonne technique pour skier en neige profonde.

Skier en poudreuse est avant tout une question de sensation assez fine.

La principale difficulté lorsqu’on a uniquement skié sur neige damée ou compactée, c’est de trouver son équilibre amont / aval. Le skieur débutant en poudreuse aura tendance à se pencher excessivement en arrière, afin de ne pas enfourcher les spatules avants de ses skis sous la neige.

Effectivement, comme la neige est profonde, l’avant des skis navigue régulièrement sous le niveau de la neige ou à fleur de neige. Si on appuie soudainement vers l’avant on risque de planter le ski et de faire un roulé-boulé vers l’avant. Si on appuie trop en arrière, on risque de déjauger et de chuter à plat sur le dos.

Skier en poudreuse est avant tout une question de sensation assez fine qu’il faut ressentir dans ses pieds et ses orteils. Trouver le bon équilibre et la bonne pression à appliquer sur ses orteils ou sur les talons est quelque chose qui se développe avec le temps.

Pour commencer, il vaut mieux trouver un terrain sécuritaire et pas trop pentu, inférieur à 30 degrés dans tous les cas. Laissez-vous glisser tout droit sans prendre une vitesse excessive et essayez de faire des petits sauts sans faire de virages. Cherchez tantôt à appuyer sur les talons, parfois à plonger légèrement les spatules sous le niveau de la neige. C’est un bon premier exercice pour comprendre comment vos skis et la neige réagissent.

Vous pouvez ensuite essayer de faire des virages très peu appuyés. Comme si vous skiez sur des œufs, vous ne voulez pas casser les œufs, alors vous faites des appuis très progressifs mais constants.

Ces premiers exercices vous aideront à comprendre que le ski en neige poudreuse est radicalement différent du ski sur piste. Pour autant, la technique du ski sur piste vous aidera lorsque vous serez plus à l’aise en poudreuse.

Quelques exercices pour commencer :

  • Trouver un terrain sûr et peu pentu
  • Se laisser glisser tout droit
  • Faire des petits sauts avant/arrière en appuyant sur les talons
  • Faire des virages très légers comme si on skie sur des œufs
  • Chercher et sentir cette sensation d’équilibre ni trop en avant ni trop en arrière et la maintenir

Reconnaître le type de neige en hors-piste

Skier en hors-piste veut aussi dire skier sur une neige changeante parfois sur une même pente, parfois changeante d’un jour à l’autre.

Avant de se lancer à toute vitesse dans de la poudreuse, tentez d’analyser la qualité de la neige, en faisant des appuis légers, et des virages aériens. Cela vous donnera une indication sur la neige : légère et volatile, ou compacte et lourde, parfois croûtée.

Il existe de nombreux types de neige, chacune demande une approche différente. C’est une question d’expérience, alors ne soyez pas surpris lors de vos premiers essais. Encore plus que sur piste, la neige en hors-piste peut être piégeuse, à cause de l’exposition au soleil, son exposition au vent, l’altitude, le relief. Beaucoup de paramètres entrent en jeu. Soyez patient et vigilant.

Avoir le bon matériel pour skier en poudreuse

Cela ne semblera pas évident pour le skieur débutant, mais des skis adaptés à la poudreuse vous aideront grandement à vous améliorer très rapidement.

Pour autant, ce n’est pas parce que vos skis ne sont pas typés pour la poudreuse que vous ne pouvez pas essayer de vous améliorer.

Les skis de poudreuse s’appellent des skis de freeride et sont des armes redoutables en poudreuse. Pourquoi ? Car ils sont plus larges pour flotter plus facilement sur la neige poudreuse, possèdent des rockeurs vous permettant de tourner sans effort ou presque. Ils sont aussi plus grands (en longueur) pour vous permettre d’avoir une meilleure portance.

Avantages de skis de poudreuse

  • plus larges pour flotter
  • rockers pour tourner facilement
  • plus longs pour une meilleure portance

En contrepartie, ils sont moins efficaces sur piste, même si des skis all mountain allient le meilleur des deux mondes.

Partagez
0